Le regard de Basil: «Ces jeunes des quartiers m'ont marqué»
Actualisé

Le regard de Basil«Ces jeunes des quartiers m'ont marqué»

Le Suisse Basil da Cunha, dont le premier long métrage «Après la nuit» a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, regarde le Festival à sa façon.

Le réalisateur suisse entouré de jeunes issus de quartiers difficiles qu'il a rencontrés à Cannes.

Le réalisateur suisse entouré de jeunes issus de quartiers difficiles qu'il a rencontrés à Cannes.

C'est la fin. Ou le début, question de point de vue. Je vous laisse avec mon meilleur souvenir de Cannes: la rencontre avec des jeunes des quartiers difficiles après la projection.

L'avenir, c'est eux. Ils ont grandi ensemble, ne remarquent plus les différences que d'autres s'appliquent à nous rappeler sans cesse, et en plus, ils ont encore des rêves.

Peut-être pas pour longtemps. Ils ont besoin que quelqu'un croie en eux et là, leur avenir leur appartiendra. A bientôt.

Basil da Cunha

Ton opinion