#SchweizerArmee: Ces jeunes femmes sont fières d'être des soldates
Actualisé

#SchweizerArmeeCes jeunes femmes sont fières d'être des soldates

De nombreuses Suissesses publient des photos d'elles sur Instagram à l'occasion de leur service militaire. Et même si ces photos sont en théorie interdites, l'armée ferme l'oeil.

par
Nikolai Thelitz/ofu
1 / 22
De nombreuses femmes sont fières d'avoir intégré l'armée suisse...

De nombreuses femmes sont fières d'avoir intégré l'armée suisse...

Instagram/xasch__
...Elles le montrent par le biais des photos qu'elles publient sur Instagram.

...Elles le montrent par le biais des photos qu'elles publient sur Instagram.

Instagram/xasch__
... Elles prennent la pose sur des chars...

... Elles prennent la pose sur des chars...

Instagram/xasch__

L'armée suisse fera son entrée dans le monde des réseaux sociaux dès l'an prochain. La Grande Muette a en effet prévu de se doter d'un compte Instagram afin d'expliquer aux jeunes son fonctionnement. Elle compte ainsi non seulement leur montrer l'importance qu'elle porte à la sécurité de notre pays, mais aussi contrer les recrues et les soldats qui se moquent d'elle en postant des vidéos et des photos amusantes prises pendant leur service militaire.

Reste que selon «20 Minuten», les meilleures ambassadrices pourraient d'ores et déjà se trouver sur Instagram. Sous le #Schweizerarmee, on tombe non seulement sur des jeunes soldats farceurs ou endormis, mais également sur de nombreuses photos de soldates, se montrant en uniforme et prenant la pose avec leur arme ou devant un char de combat.

«La seule femme parmi 400 hommes»

«On reconnaît directement les volontaires», écrit ainsi Morina, 24 ans. Sur le selfie, on voit la jeune femme esquisser un grand sourire tandis que les autres membres de son groupe, tous des hommes, paraissent exténués. Interrogée par nos confrères, la Lausannoise explique être cannonier dans un M109. «A l'école de recrues, j'étais la seule femme parmi 400 hommes», raconte la Vaudoise qui garde un très bon souvenir de l'école de recrues.

D'autres soldates suisses utilisent les #proud (fières) ou #strong (fortes) en publiant leurs clichés. Julia W. écrit ainsi: «Ne t'excuses jamais si la personne que tu es est la personne que tu veux être.» Selon elle, il n'est pas rare en tant que femme de devoir faire face à des préjugés ou des questions critiques.

Les femmes représentent moins d'1%

Contacté, le porte-parole de l'armée Daniel Reist ,rappelle qu'en théorie les photos en uniforme sont interdites. «Les personnes qui souhaitent quand même en prendre doivent demander la permission au commandant.» Il concède néanmoins qu'à l'ère du smartphone, il est totalement «utopique» de vouloir appliquer cette règle. «Si quelqu'un publie des bêtises ou des contenus sexistes ou racistes, nous en informons la police militaire», explique-t-il en ajoutant: «La plupart des publications sont inoffensives. Et si des personnes postent des souvenirs positifs de l'armée, ça ne peut pas nous nuire.»

Un coup de pub qui ne peut en effet qu'être bénéfique à l'armée, écrivent nos collègues alémaniques tout en rappelant que les femmes représentent actuellement moins d'1% des effectifs. Sur les 124'170 membres actifs de l'armée en mars de cette année, seuls 1117 étaient des femmes.

Ton opinion