Football - Super League: «Ces joueurs, je les aime et je veux continuer avec»
Actualisé

Football - Super League«Ces joueurs, je les aime et je veux continuer avec»

Le mercato du LS s'annonce extrêmement calme cet hiver. Pas de quoi décourager Fabio Celestini, en apparence.

par
Timothée Guillemin
Keystone

Une seule nouvelle recrue était présente hier à la Pontaise pour la reprise des entraînements: le défenseur français Xavier Tomas (193 cm, 31 ans), en provenance d'Israël. Sauf extraordinaire opportunité, le Lausanne-Sport n'engagera personne d'autre pour la deuxième partie de saison.

Fabio Celestini, vous repartez donc quasiment avec le même groupe qu'en 2016, alors?

Oui. J'ai toujours dit que l'idéal serait d'intégrer deux ou trois joueurs d'expérience et de talent à cet effectif, qui est très jeune. Là, c'est l'entraîneur qui parle. Mais je sais qu'attirer de tels joueurs est compliqué pour le LS.

Votre président nous a parlé de contacts avec Mathieu Bodmer, le joueur de Nice...

Lui et d'autres. Mais ces joueurs-là, aujourd'hui, ils ne veulent pas venir au LS, pour toutes sortes de raisons.

Est-ce une source de frustration, à terme, pour vous?

Si je me place du point de vue de l'entraîneur, oui. Mais je suis aussi un amoureux du Lausanne-Sport. Et j'ai toujours cette ambivalence en moi, parce que je veux faire progresser ce club. Mon objectif, c'est que quand je partirai, on puisse dire que le LS est dans un meilleur état que lorsque je suis arrivé.

Mais quand on parle de vous à Bâle, c'est valorisant, non?

Comme les joueurs, j'ai de l'ambition, celle de construire ma carrière. Mais je sais aussi que j'aime ce club et les joueurs qui y sont.

C'est aussi pour cela que vous n'allez pas trop recruter?

Oui. Les gars qui sont venus l'été dernier, je les ai choisis et je crois en eux. Les faire progresser, c'est aussi valorisant pour moi. Ces joueurs, je les aime et je veux continuer avec. Les amener plus loin, pour eux et pour Lausanne.

Ton opinion