Infographie: Ces Malouines qui fâchent
Actualisé

InfographieCes Malouines qui fâchent

Londres a adressé hier une fin de non-recevoir au projet argentin de plainte devant l'ONU contre la «militarisation» britannique des îles.

«Le Royaume-Uni n'a aucun doute sur la souveraineté sur les Malouines», a affirmé mercredi le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth. «Les gens des Malouines sont Britanniques par choix. Il

n'y aura pas de négociations avec l'Argentine sur la souveraineté, à moins que la population ne le souhaite.»

Cette intervention du Foreign Office fait suite à l'annonce de la présidente argentine Cristina Kirchner. Cette dernière avait fait part, mardi, de son intention de saisir sous trente jours l'ONU.

«La militarisation britannique des Malouines représente un grave danger pour la sécurité internationale», avait-elle estimé. A l'approche des 30 ans de la guerre des Malouines, qui avait pour enjeu la souveraineté de ces îlots de l'Atlantique-Sud, les relations anglo-argentines sont à nouveau tendues. Les îles sont sous domination britannique depuis 1833.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

(afp)

Ton opinion