Actualisé 22.05.2020 à 18:35

États-Unis

Ces milliardaires qui s’enrichissent pendant la crise sanitaire

Alors que la pandémie de Covid-19 détruit des dizaines de millions d’emplois, les ultra-riches américains continuent d’amasser de l’argent. Cinq d’entre eux ont vu leur fortune augmenter de 75,5 milliards de dollars au total.

1 / 5
Entre mars et mai, Mark Zuckerberg, partron de Facebook, a vu sa fortune augmenter de 46%. Selon Forbes, elle était estimée à 54,7 milliards de dollars début avril.

Entre mars et mai, Mark Zuckerberg, partron de Facebook, a vu sa fortune augmenter de 46%. Selon Forbes, elle était estimée à 54,7 milliards de dollars début avril.

AFP
Jeff Bezos, boss d’Amazon, a vu la sienne augmenter de 20% depuis le début de la pandémie. Selon le classement de Forbes de début avril, sa fortune s’élevait à 113 milliards de dollars.

Jeff Bezos, boss d’Amazon, a vu la sienne augmenter de 20% depuis le début de la pandémie. Selon le classement de Forbes de début avril, sa fortune s’élevait à 113 milliards de dollars.

AFP
En avril 2020, la fortune de Warren Buffett (Berkshire Hathaway) s’élevait à 67,5 milliards de dollars.

En avril 2020, la fortune de Warren Buffett (Berkshire Hathaway) s’élevait à 67,5 milliards de dollars.

AFP

Entre le 18 mars et le 19 mai, les 600 ultra-riches américains ont vu leur fortune augmenter de 434 milliards de dollars, soit une hausse de près de 15% en deux mois, selon ces données publiées par le magazine Forbes jeudi. Ainsi, les cinq premiers milliardaires américains (Jeff Bezos, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Warren Buffett et Larry Ellison) ont vu leur fortune augmenter de 75,5 milliards de dollars au total.

En cause, les mesures de confinement de la population, la fermeture des restaurants et des magasins qui ont fait bondir les achats en ligne et le besoin de rester connecté via les réseaux sociaux. Ce qui a fait grimper en Bourse la valeur des titres d'Amazon, de Facebook et des entreprises high-tech en général.

Entre mars et mai, la fortune de Jeff Bezos (Amazon) a augmenté de plus de 30%, et celle de Mark Zuckerberg, patron de Facebook, de plus de 46%, selon ce rapport d'Americans for Tax Fairness et de l'Institute for Policy Studies Program for Inequality, qui ont compilé les données de Forbes.

Les riches d’autres secteurs tirent la langue

Depuis le 16 mars, début des premières mesures de confinement aux Etats-Unis, la valeur du titre Facebook a bondi de près de 60%, celle d'Amazon a augmenté de 45%, celle de Netflix de 46%, celle d'Apple de 31%.

Et cela ne semble pas s'arrêter puisque les titres Amazon et Facebook ont atteint cette semaine leur plus haut historique.

À l'inverse, les milliardaires du secteur des voyages, de l'hôtellerie ou de la vente au détail ont vu leur fortune fondre au cours de cette même période, ces secteurs étant directement affectés par les mesures drastiques pour endiguer le coronavirus.

(AFPE)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
145 commentaires
L'espace commentaires a été déactivé

Brock

22.05.2020 à 18:33

Et à côté des milliers de personnes perdent leur travail ! Un bel exemple d’inégalité social, et d’hommes qui s’enrichissent sur le dos d’une population en crise

Marie

22.05.2020 à 18:52

et bien n utilisez pas internet et ne commandez rien au lieu de critiquer.

Quelle farce

22.05.2020 à 18:48

Y en a même qui se font passer pour des bienfaiteurs de l'humanité !...