06.07.2020 à 16:50

Nature

Ces pagayeurs qui menacent la faune

Alors que les amateurs de la pagaie sont de retour sur le lac, des associations leur demandent de respecter ses habitants sauvages.

de
Michelle Langrand
Pagayeurs
Pagayeurs

Les pratiquants des sports nautiques peuvent déranger les habitudes alimentaires et reproductives des animaux sauvages.

KEYSTONE

Bientôt, comme chaque été, le lac Léman sera pris d’assaut par des pagayeurs et des canoéistes. Si ces activités sont une bonne manière de respecter les distances sociales, certains comportements peuvent être nocifs pour les oiseaux, poissons, larves de libellules et autres animaux sauvages. L’association Nature & Loisirs, composée d’une vingtaine d’associations sportives et de protection de la nature, a lancé mercredi sa nouvelle campagne «Sur l’eau avec respect» pour sensibiliser les amateurs de ces sports nautiques au respect de la nature et leur proposer quelques recommandations.

Les pagayeurs et canoéistes sont notamment appelés à rester à 100 mètres des roselières, des îles de gravier et des bancs de sable car de nombreux oiseaux y nichent. L’association leur recommande également de garder une distance d’1 km des groupes d’oiseaux, particulièrement durant l’hiver.

La menace humaine

«La silhouette humaine est visible de loin sur le stand-up paddle et pour la plupart des oiseaux, les humains représentent une menace. Les oiseaux fuient donc ou interrompent leur quête de nourritur, explique Christa Glauser de BirdLife Suisse via leur communiqué. «Des perturbations nombreuses ou de longue durée conduisent à l’abandon des lieux de reproduction favorables et diminuent le succès de reproduction», poursuit-elle.

L’association demande également au public de ne pas entrer dans les aires protégées. Ces dernières sont souvent marquées par des bouées jaunes ou des panneaux, voire sur certaines cartes.

Les pagayeurs plus nombreux

L’engouement pour ces sports aquatiques est en forte augmentation ces dernières années. Une tendance particulièrement marquée cette année où les ventes de stand-up paddles ont explosé chez certains vendeurs - jusquà 70% de plus de ventes entre janvier et juin chez le vendeur en ligne Qoqa, selon un article de 24 Heures. De quoi inquiéter ces associations.

Nature & Loisirs prévoit d’inclure d’autres lacs suisses et sports nautiques dans leur campagne à l’avenir. Dépliants et affiches de la campagne peuvent être commandés gratuitement via leur site web.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
154 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

canards et puces

07.07.2020 à 14:43

moins de canards =moins de puces de canards quand on se baigne, alors c' est bien, seulement les puces de canards ne proviennent pas des canards, c' est plus bas dans l' eau' à part ça cette pédale/paddle douce c' est du débile mais cela correspond bien à notre politique, alors paddle à travers le lac Léman, le sauvetage est prêt..

Marie N.

07.07.2020 à 12:27

Voilà des engins qui méritent d'être taxés lourdement au lieu de taxer l'essence ou les billets d'avions. N'est-ce-pas les VertEs ?

Youpiye

07.07.2020 à 12:08

C’est vraiment n’importe quoi ! Faites du sport...les gens en font on râle, arrêtez le bruit...les paddle n’en font pas , on râle..... on râle sur tout actuellement, ça devient vraiment barbant ! Oh pardon, j’ai râlé !