Vaud: «Ces petits malins n'auront rien à récolter du tout!»
Actualisé

Vaud«Ces petits malins n'auront rien à récolter du tout!»

Un paysan est tombé sur une importante plantation sauvage de cannabis planquée dans un champ de maïs. Il a réduit les plantes en bouillie.

par
Francesco Brienza

Daniel* n'en croyait pas ses yeux en découvrant une cinquantaine de plants de cannabis dans le champ d'un ami, jeudi dans la région d'Avenches. Ou plutôt son nez. «L'odeur qu'ils dégageaient était vraiment impressionnante, se souvient le Vaudois de 22 ans. La plupart n'étaient que des jeunes pousses, mais une dizaine étaient bien mûrs et mesuraient jusqu'à 1 m 20.» Le plus étonnant dans cette culture sauvage est son emplacement. «Ce champ de maïs est vaste et à l'écart, reprend Daniel. Il n'y avait qu'un seul petit coin que mon ami ne cultivait pas.» La faute aux fortes pluies du printemps qui avaient inondé cette cuvette.

Pas perturbés pour un sou, les deux compères ont décidé de détruire eux-mêmes la plantation. «On savait que la police allait de toutes façons le faire, raconte-t-il. Comme on avait le matériel adéquat avec nous, on s'en est chargé.»

La région de la Broye a déjà connu occasionnellement des «trouvailles» de ce type. La plus célèbre ayant même failli finir en drame, lorsqu'un homme avait été touché accidentellement par le coup de fusil d'un chasseur à Villeneuve (FR) l'an dernier. «On a entendu parler de ces histoires dans la région, note Daniel. En tout cas, ici, ces petits malins n'auront plus à rien à récolter!» Interrogée, la police cantonale vaudoise n'a pas de données chiffrées sur les plantations sauvages. «Les propriétaires privés n'ont pas l'obligation d'annoncer ce type de découvertes», explique son porte-parole, Roger Müller.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion