11.09.2020 à 11:00

PRÉVENTION ROUTIÈRECes règles s'appliquent aux trottinettes électriques

Avec le développement de la micromobilité, des objections se font entendre: les trottinettes électriques seraient une menace pour la sécurité routière. Quelle est la législation en vigueur?

de
Stephanie Sigrist
Les trottinettes électriques appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs légers et sont comparables aux vélos dans la circulation.

Les trottinettes électriques appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs légers et sont comparables aux vélos dans la circulation.

«Landbote»/Marc Dahinden

Pas d'émissions de CO2 au cours du déplacement, moins de place nécessaire et moins d'embouteillages: la micromobilité est un moyen d'alléger la circulation urbaine. Les moyens de micromobilité incluent les petits véhicules légers, motorisés ou non, tels que les vélos, les e-bikes, les scooters, les Segways et les trottinettes. Proportionnellement au nombre d'habitants, il y a plus de véhicules de partage à Zurich que dans les grandes villes telles que Berlin, Barcelone ou Londres. L’idée sous-jacente au développement la micromobilité est de garer la voiture à l'extérieur de la ville à faible coût et d'utiliser des véhicules plus petits et plus légers pour se déplacer en ville. En 2019, le cabinet de conseil international Deloitte a prédit que la micromobilité serait l'avenir pour les déplacements dans les zones urbaines.

Une étude de la ZHAW publiée cette année a examiné les offres de micromobilité à Zurich, Vienne, Paris, Londres, Copenhague, Berlin et Barcelone et relève que l’e-trottinette connaît un véritable engouement. L'étude montre que le nombre de trottinettes électriques a plus que décuplé en un an. Zurich, Copenhague, Berlin et Vienne sont les principaux moteurs de la croissance de 1100% au total. Avec l'augmentation du nombre de trottinettes électroniques, des objections se font également entendre: de nombreux usagers ne respecteraient pas les règles de circulation et mettraient ainsi en danger les autres usagers de la route. Suite à un article sur la micromobilité paru dans le 20 Minutes, nous avons reçu plusieurs commentaires de lecteurs disant que les e-trottinettes sont dangereuses pour les piétons et que les conducteurs se comportent souvent de manière imprudente. Quelles sont les règles applicables aux trottinettes électriques?

Il n'est pas permis de rouler sur le trottoir

L'âge minimum pour utiliser une trottinette électrique est de 14 ans. Les moins de 14 ans ne sont pas autorisés à utiliser des e-trottinettes sur la route et dans les lieux publics, les 14-16 ans ont besoin d'un permis de conduire de catégorie M (permis pour cyclomoteurs). À partir de 16 ans, il est permis de les utiliser sans permis de conduire. Les trottinettes électriques appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs légers et sont comparables aux vélos dans la circulation. Cela signifie que l'utilisation des pistes et bandes cyclables est obligatoire. Si elles sont manquantes, vous devez rouler sur le côté droit de la route. Il est interdit de rouler sur le trottoir ou sur les chemins piétonniers. Les zones destinées aux piétons peuvent être utilisées s'il y a un panneau «cycliste» supplémentaire. En cas d'interdiction, les traverser se fait de la même manière que pour les vélos. Les véhicules ne peuvent être garés sur le trottoir que s'il reste au moins un mètre et demi à côté pour le passage.

Les changements de direction doivent également être indiqués sur la trottinette électrique. Cependant faire des signaux manuels est beaucoup plus difficile que sur un vélo et cela augmente les risques de chute. Selon un rapport du bureau suisse de prévention des accidents (bfu), les accidents impliquant des trottinettes électriques sont pour la plupart provoqués par l'utilisateur lui-même, mais des collisions avec des véhicules à moteur ou des piétons se produisent également. Les accidents de trottinettes électriques peuvent également entraîner des blessures graves telles que des fractures et même des décès dans certains cas. Le port du casque n'est pas exigé par la loi, mais il est recommandé par le bfu et par la plupart des fournisseurs de trottinettes électriques. Selon un article de la NZZ, une grande partie des accidents arrivent pendant la nuit ou les week-ends.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!