Actualisé 09.01.2009 à 09:45

Le CICR essuie des tirs

«Ces tirs provenaient de l'armée israélienne»

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé vendredi avoir temporairement réduit ses activités dans la ville de Gaza après que l'un de ses véhicules eut essuyé des tirs.

«Un de nos camions en tête d'un convoi de 13 ambulances apportant de l'aide médicale dans le sud de la bande de Gaza a été touché par des tirs» a indiqué à l'AFP la porte-parole du CICR à Jérusalem, Anne-Sophie Bonefeld. «Nous avons de bonnes raisons de croire que ces tirs provenaient de l'armée israélienne», a-t-elle précisé, faisant état d'un blessé léger.Selon elle, le CICR a réduit temporairement ses activités à Gaza «en attendant de réévaluer les arrangements de sécurité» destinés à lui permettre d'opérer dans les zones de combats.L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) a annoncé jeudi la suspension de toutes ses activités humanitaires dans la bande de Gaza après que des obus de l'armée israélienne eurent touché un de ses convois, faisant un mort.Le CICR a accusé jeudi l'armée israélienne de l'avoir empêché d'accéder jusqu'à mercredi à des blessés palestiniens à Gaza, dont des enfants coincés pendant cinq jours dans leur maison avec le corps de leur mère tuée dans des combats.Le CICR a demandé «un accès sécurisé immédiat pour rechercher les blessés», précise le communiqué.Réagissant à ces accusations, l'armée israélienne a affirmé «travailler étroitement avec les organisations internationales au cours des combats afin que les civils puissent recevoir une aide», affirmant qu'elle examinerait toute «plainte» faite à son encontre.

Les ambulances peinent à franchir les points de contrôle.

Embedded video from CNN Video (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!