Interdiction de lécher les crapauds du désert

Publié

Insolite aux États-Unis«Cessez de lécher les crapauds que vous croisez sur les routes»

L’administration des parcs nationaux a demandé à ses visiteurs de cesser de lécher les crapauds du désert, qui dégagent des substances prisées pour leurs effets psychoactifs.

Pouvant mesurer jusqu’à 18 centimètres de long, le corps du crapaud est recouvert de glandes qui produisent une substance toxique.

Pouvant mesurer jusqu’à 18 centimètres de long, le corps du crapaud est recouvert de glandes qui produisent une substance toxique.

Wikipédia

L’administration des parcs nationaux aux États-Unis a fait une demande insolite à ses visiteurs: celle de cesser de «lécher les crapauds» qu’ils croisent sur les routes. Cette mise en garde concerne plus particulièrement les crapauds du désert de Sonora, également appelés crapauds du Colorado.

Pouvant mesurer jusqu’à 18 centimètres de long, leur corps est recouvert de glandes qui produisent une substance toxique prisée pour ses effets psychoactifs. Mais elle surtout nocive pour l’homme et peut entraîner la mort.

«Comme c’est le cas pour la plupart des choses sur lesquelles vous tombez dans un parc national, qu’il s’agisse d’une limace, d’un champignon étrange ou d’un gros crapaud aux yeux brillants dans la nuit, s’il vous plaît, ne les léchez pas», a écrit l’agence nationale dans un message diffusé sur sa page Facebook le 31 octobre.

Derrière cette pointe d’humour se cache en réalité une véritable mise en garde. Au-delà du danger que cette substance peut représenter pour la santé, un véritable marché s’est développé autour de la toxine que les crapauds sécrètent lorsqu’ils se sentent menacés.

Une fois récupérée, elle peut être séchée sous forme de cristaux et fumée dans une pipe, relate le «New York Times». Mais, fait avéré, certains lèchent directement la sécrétion sur l’animal, à la recherche de sensations psychédéliques. Des faits qui inquiètent les scientifiques, qui craignent que cet attrait de l’expérience ne mette en danger ces amphibiens, qui figurent sur la liste des espèces menacées.

(szu)

Ton opinion

10 commentaires