Coronavirus: C’est confirmé, les doudous sont des biens non essentiels
Publié

CoronavirusC’est confirmé, les doudous sont des biens non essentiels

Une imprécision sur la liste des produits interdits à la vente durant le semi-confinement a été levée par l’OFSP: les jouets pour les 0-12 mois ne sont pas considérés comme essentiels. Migros a dû les retirer de son assortiment en libre-service.

par
rmf
Les jouets sont interdits à la vente quel que soit l’âge du public cible (ici chez Coop) durant le semi-confinement.

Les jouets sont interdits à la vente quel que soit l’âge du public cible (ici chez Coop) durant le semi-confinement.

20min-Community

La gérante d’un magasin de jouet Karin Gerber s’émouvait la semaine dernière dans «ArcInfo» de voir Migros vendre des jouets pour enfants alors même que son propre magasin avait dû fermer. Le canton soutenait qu’une directive de l’OFSP en cours de validation autorisait effectivement la vente de doudous et de jouets pour les 0-12 mois.

Mais le quotidien neuchâtelois révèle ce lundi que le canton faisait erreur dans son interprétation de l’ordonnance: seuls les aliments, produits de soin et vêtements pour bébé peuvent être mis en libre accès dans les magasins, mais pas les jouets. Une directive de l’OFSP a précisé ce point lundi matin. Le canton a donc contacté grands magasins et associations professionnelles afin de rétablir les bonnes pratiques permettant l’équité entre les boutiques. La vente peut toutefois se poursuivre sous forme numérique via les plateformes de click&collect, conclut «ArcInfo».

Ton opinion

405 commentaires