«La France a un incroyable talent»: «C’est génial de pouvoir montrer qu’à Nyon, ça claque!»
Publié

«La France a un incroyable talent»«C’est génial de pouvoir montrer qu’à Nyon, ça claque!»

La compagnie de claquettes nyonnaise Tap Company OR participe à «La France a un incroyable talent» et espère donner une image moderne et fun de cette discipline peu connue.

par
Julienne Farine
La compagnie présentera un numéro inspiré des «Trolls».

La compagnie présentera un numéro inspiré des «Trolls».

Laurent VU/M6

Ce n’est pas la première fois que des candidats suisses tentent leur chance dans le programme d’M6. Mardi 3 novembre 2020, les téléspectateurs découvriront un numéro de claquettes interprété par la Tap Company OR, fondée par Olivia et Rebecca Grobéty. Les soeurs de 27 et 28 ans enseignent cette discipline au centre de danse Martinelli à Nyon depuis onze ans. Elles ont répondu à nos questions.

Ça faisait longtemps que vous vouliez participer à «La France a un incroyable talent»?

C’est plutôt venu comme une très bonne surprise pendant le confinement, en mars 2020. Comme il y a «France» dans le titre, nous n’avions jamais vraiment pensé à auditionner. Nous avons reçu un appel de l’équipe de casting qui avait vu une de nos vidéos sur YouTube pour nous demander si nous étions intéressées à passer le casting pour être dans l’émission.

Vous aviez déjà pris part à une émission de ce type ailleurs?

Nous avions fait une apparition en tant qu’invitées pour une démonstration de claquettes dans «Alors, on danse?», sur la RTS, en 2017, mais c’est tout.

Le numéro de Trolls que vous présenterez sur M6 a été créé exprès pour «La France a un incroyable talent»?

Oui et non. À la base, nous avions chorégraphié ce numéro pour nos élèves de la catégorie junior dans les compétitions en 2019. Il durait quatre minutes alors que, pour M6, il ne peut en faire que la moitié. Nous avons donc adapté la chorégraphie et ajouté des élèves plus âgés.

Quand avez-vous passé votre audition?

Après le premier appel au mois de mars, nous avons eu plusieurs échanges en vidéo et par téléphone dans lesquels nous donnions nos idées. L’ultime sélection s’est faite en juillet 2020, quand nous avons envoyé une vidéo du numéro et c’est à ce moment-là que nous avons su que nous passerions à la télévision. L’audition devant le jury s’est déroulée en septembre.

Vous avez donc dû garder le secret pendant plusieurs mois.

Oui, c’était très difficile (elles rient). C’était un soulagement de pouvoir enfin l’annoncer. C’est une expérience tellement hors du commun.

Quel message souhaitez-vous faire passer en participant à ce programme?

Grâce à cette plateforme, nous voulons populariser les claquettes. Les gens ont souvent une image démodée de cette discipline et on s’est dit qu’en se présentant en Trolls, avec des musiques modernes, des costumes colorés et plein de jeunes qui pètent le feu, on allait donner une image moderne et fun des claquettes tout en respectant leur histoire. C’est génial de pouvoir montrer qu’à Nyon, ça claque!

Ton opinion

53 commentaires