Jeux vidéo: C’est l’heure de vérité pour Amazon et son jeu à gros budget
Actualisé

Jeux vidéoC’est l’heure de vérité pour Amazon et son jeu à gros budget

Le cybermarchand américain sort «Crucible», un jeu de tir free-to-play pour PC, avec l’ambition de concurrencer «Fortnite» et «Apex Legends».

Amazon fait une entrée remarquée dans l’édition de jeux à gros budget avec «Crucible». Croisement entre «Overwatch», «Gears of War» et «League of Legends», ce shooter coopératif arrive enfin, après plusieurs reports. «Nous sommes satisfaits des commentaires reçus sur les premiers tests, mais en fin de compte, nous ne savons pas à quel point il est bon tant qu’il n’est pas disponible», a commenté sur la BBC Mike Frazzini, vice-président d’Amazon Games. Dans ce titre disponible mercredi soir à 21 h, les joueurs peuvent choisir parmi 10 chasseurs dotés de leurs propres capacités, mais tous en quête de l’Essence, une ressource capable d’augmenter les capacités de chacun. Il y a par exemple Earl, un routier interstellaire ressemblant à un tank, Bugg, un robot botaniste écolo et Summer une ex-soudeuse très habile au combat et au lance-flammes.

Twitch en soutien

«Crucible» peut s’appuyer sur toute l’infrastructure de Twitch, la plateforme de diffusion des parties de jeux vidéo propriété d’Amazon et leurs streamers. «Sur Twitch, vous avez un joueur, un spectateur et un streamer tous connectés ensemble dans une seule expérience en direct, a relevé Mike Frazzini. Nous sommes donc plutôt partisans de jeux qui, selon nous, vont avoir un écho sur Twitch et être des jeux très regardables.»

Les premières prévisualisations de Crucible ont été favorables, mais la compétition dans le genre est rude, notamment avec «Overwatch». Plutôt bien accueillis, des jeux comme «Gigantic» et «Battleborn» n’ont pas réussi à attirer suffisamment d’audience à long terme pour survivre, rappelle la BBC. Mais pour Mike Frazzini, «Crucible» pourra compter sur le mode multijoueur qui va inclure «beaucoup de dynamiques sociales», «c’est ce qui rend le sport si amusant quand on joue avec les autres».

Mais on ne devient pas Fortnite et ses 350 millions d’utilisateurs du jour au lendemain et cela même si vous vous appelez Amazon. «En fin de compte, les joueurs décideront si nous réussissons ou non», a résumé Mike Frazzini.

Ton opinion

18 commentaires