27.09.2020 à 13:30

Tennis«C’est quoi le but? Rester assises ici comme des canards?»

Victoria Azarenka a poussé l’arbitre à interrompre la rencontre en désertant le court dimanche, après une demi-heure à Roland-Garros. Le mauvais temps est comme prévu au rendez-vous.

de
Jérémy Santallo
Victoria Azarenka a demandé à son adversaire si elle aussi voulait attendre sur le court.

Victoria Azarenka a demandé à son adversaire si elle aussi voulait attendre sur le court.

KEYSTONE

Cette édition 2020 de Roland-Garros avait commencé depuis une trentaine de minutes, dimanche matin, que Victoria Azarenka quittait déjà le court Suzanne-Lenglen, ulcérée par la pluie, le froid et le vent qui ont envahi la capitale parisienne depuis quelques jours.

Alors que non loin de là, Jannik Sinner éliminait David Goffin lors du premier match sur le Central avec le toit fermé, la Bélarusse, parapluie en main, était au chômage technique, assise sur sa chaise. Et la finaliste de l’US Open n’a pas voulu attendre que l’arbitre tente de sécher les lignes impraticables avec des linges.

«Vous plaisantez là, non? Vous ne voyez pas ce qui se passe? Que faisons-nous ici?, a lancé Victoria Azarenka à la superviseure arrivée sur le court. Vous n’avez aucune idée des conditions dans lesquelles on joue. Je suis prête à jouer n'importe où, vous savez que je ne me plains pas souvent, mais là cela devient un peu ridicule.»

La dame lui a alors demandé de faire preuve d’un peu de patience, histoire de voir si la météo allait s’améliorer. «Je ne vais pas rester assise ici car je vais finir gelée. Non, je ne vais pas attendre quelques minutes parce que j’ai froid. Il fait 8 degrés, je vis en Floride, j’ai l’habitude des temps chauds.»

Ni une ni deux, Victoria Azarenka a replié son parapluie, fermé sa veste avant de demander à son adversaire, la Monténégrine Danka Kovinic, si elle était du même avis. «Est-ce que tu veux attendre sur le court? Non, bien sûr, c’est ridicule, il fait trop froid. C’est quoi le but? Rester assises ici comme des canards?»

Interrompue à 2-1, la rencontre s’est finalement terminée dimanche, peu après 13 heures, et Azarenka s’est imposée 6-1 6-2. «Je suis contente d’avoir pu finir et je vais pouvoir regarder tout le monde lutter avec ces conditions difficiles», a-t-elle lâché en souriant au moment de rentrer au chaud pour de bon.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
19 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Hakaj

27.09.2020 à 17:13

Drame de Zürich . Attend la suite enquête car il y a possible une autre personne qui a fait meutre du père pour faire passer sur la jeune fille de 18 ans ! Pas normal famille Kosovo modèle jamais eu problème. Triste maintenant la maman et la fille hôpital frère pas bien pour suite entreprise car père mort. Merci soutenir

Gregor

27.09.2020 à 17:02

Ca va être un gros bazar cette année, un tournoi du grand chelem avec quasiment pas de public et avec des températures de 16 degrés de moyenne et avec la pluie qui est annoncée!! Je pense que d'autres joueurs vont péter les plombs pendant la quinzaine!!!!

Wimbledon

27.09.2020 à 16:10

Le Roland Garros du tennis pourraient louer Wimbledon pendant la période Roland Garros, il y a un toit rétractable chez les anglais et c' est pas très loin, c' était juste une idée