Vacances - Cet automne, les Suisses s’envoleront au chaud
Publié

VacancesCet automne, les Suisses s’envoleront au chaud

Selon une évaluation de l’opérateur en ligne ebookers, les touristes helvétiques privilégient la région méditerranéenne tout comme les destinations urbaines dans les régions plus chaudes pendant les vacances d’automne.

par
comm/ofu
Majorque arrive en 2e position du classement.

Majorque arrive en 2e position du classement.

AFP

Dans plusieurs cantons, les vacances d’automne ont déjà commencé. Dans les autres, elles ne sauront tarder. Et comme les conditions d’entrée ont été assouplies dans de nombreux pays et que la météo est assez favorable pour la saison, nombre de Suisses ont décidé de partir à l’étranger pour profiter encore un peu du beau et du chaud. C’est ce que rapporte lundi l’opérateur en ligne ebookers. Majorque, la riviera turque et Dubaï ont particulièrement le vent en poupe.

Cette année, en plus des vacances dans la région méditerranéenne, les destinations urbaines ont refait leur apparition dans le top 10 pour la première fois depuis bien longtemps. Un coup d’œil sur les destinations de vol les plus appréciées de cet automne montre que la ville de Dubaï arrive en tête du classement, suivie de Majorque (Espagne), Héraklion (Grèce), Lisbonne (Portugal), Londres (Angleterre), Antalya (Turquie), Istanbul (Turquie), Málaga (Espagne), Tenerife (Espagne) et Barcelone (Espagne).

«D’anciennes habitudes refont surface»

«En comparant les destinations les plus populaires en octobre 2021 avec celles d’avant la pandémie, en 2019, il est frappant de constater que de nombreuses destinations sont présentes dans les deux listes. Nous pouvons cependant dire que les villes étaient bien plus populaires en 2019 qu’elles ne le sont cet automne», constate ebookers.

Rebecca Murphy, Head of PR chez ebookers, commente les derniers développements: «Il est intéressant de noter que les anciennes habitudes de voyage refont leur apparition. Les voyageurs suisses veulent à nouveau explorer le monde, et ce besoin de rejoindre des destinations auparavant populaires se reflète dans nos données.»

Ton opinion

176 commentaires