Actualisé

CalifornieCet édifice apparaît dans le clip de Lady Gaga

Hearst Castle est un édifice impressionnant. Il a été conçu par Julia Morgan, la première femme architecte de Californie.

par
Meret Steiger
1 / 19
La propriété sur la colline s'appelle Hearst Castle et les terres environnantes en font toutes partie.

La propriété sur la colline s'appelle Hearst Castle et les terres environnantes en font toutes partie.

Mike Peel / CC BY-SA 4.0
Hearst Castle compte 165 fabuleuses pièces, réparties dans quatre bâtiments s'étendant sur un terrain de 100'000 hectares à San Simeon, en Californie.

Hearst Castle compte 165 fabuleuses pièces, réparties dans quatre bâtiments s'étendant sur un terrain de 100'000 hectares à San Simeon, en Californie.

Proimos / CC BY-SA 3.0
A son origine se trouve une femme architecte, Julia Morgan, que l'éditeur William Hearst a mandatée pour construire l'édifice. Elle a oeuvré durant vingt ans à l'impressionnante bâtisse.

A son origine se trouve une femme architecte, Julia Morgan, que l'éditeur William Hearst a mandatée pour construire l'édifice. Elle a oeuvré durant vingt ans à l'impressionnante bâtisse.

Wikipedia

Hearst Castle se trouve en Californie, sur une colline appelée «La Cuesta Encatada» (la colline escarpée, en français). Il s'agit d'une impressionnante bâtisse ayant servi, durant ses heures de gloire, de point de rencontre à l'élite américaine. Chose inhabituelle pour l'époque: c'est une femme qui est à l'origine de sa construction.

Celle-ci s'appelait Julia Morgan. Elle a non seulement été la première femme à être admise en section d'architecture de la prestigieuse et très réputée École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, mais également la première femme diplômée d'architecture à obtenir le droit de s'établir en Californie.

Après sa formation en France, Julia Morgan est retournée à San Francisco. Elle y a fondé, en 1904, son propre cabinet d'architecture qui, en très peu de temps, comptait déjà un portefeuille impressionnant. L'un des premiers projets sur lequel elle a travaillé était le clocher du Mills College, à Oakland qui, en 1906, a résisté à un important tremblement de terre.

Le château devait être un simple ranch

Lorsque l'éditeur et magnat de la presse William Randolph Hearst a cherché un architecte pour sa prestigieuse demeure, il voulait le meilleur. Et il a mandaté Julia Morgan pour sa construction. A l'origine, Hearst Castle n'était pas destiné à être aussi grandiose. Les 100'000 hectares de terrain situés à San Simeon, en Californie, devaient accueillir un grand ranch.

Au fur et à mesure, les bâtiments ont pris toujours plus d'ampleur, même si leurs noms sont restés inchangés. On a continué à parler de «cottages» pour désigner les constructions de la taille de petites villas et de «ranch» pour désigner le château. Julia Morgan a oeuvré inlassablement durant vingt ans à Hearst Castle.

Elle a fait le voyage jusqu'à la propriété plus de 500 fois, mettant elle-même la main à la pâte, notamment pour casser le carrelage de la piscine, afin de lui donner un aspect ancien. A la fin des travaux, Hearst Castle comptait 165 pièces, réparties dans quatre bâtiments.

Le plus grand zoo privé du monde

Jadis connu sous le nom de «Hearst Garden of Comparative Zoology», le zoo devait donner à ses visiteurs le sentiment de participer à un safari en observant les animaux à l'état quasi sauvage. On pouvait, entre autres, y admirer des antilopes, des zèbres, des chameaux, des kangourous et des girafes.

A cette époque, il n'était pas rare que des familles fortunées aient un zoo privé. Mais Hearst lui a donné une nouvelle dimension en y ajoutant des jaguars, des ours, des tigres, des lions, des singes, des oiseaux exotiques et même un éléphant. Bien que le zoo de Hearst ait fermé ses portes en 1937, on recense encore aujourd'hui une bonne centaine de zèbres sur le territoire.

Un aéroport privé

Sur le domaine, on ne trouvait pas qu'une, mais deux pistes de décollage et d'atterrissage dans un aéroport de 28 hectares. Les pistes étaient suffisamment grandes pour y accueillir un Boeing 747, censé acheminer les illustres hôtes de Hearst.

Aujourd'hui, l'aéroport sert de centre d'information des visiteurs qui déambulent sur les mêmes sentiers que ceux sur lesquels atterrissait jadis la célèbre femme pilote Amelia Earhart. Même si elle n'est utilisée plus que par Hearst Corp., la société mère, une piste d'atterrissage est toujours ouverte.

Une ferme toujours en activité

Sur le terrain de Hearst Castle, on trouve également une ferme d'exploitation de bétail, en activité depuis 150 ans. Elle était jadis gérée par Don «Pancho» Francisco Estrada, un ami proche de Hearst. Après sa mort, ce dernier a légué les terres à l'état de Californie, sous la condition qu'y soient poursuivies les exploitations animalière et agroalimentaire.

L'American Ranch, dans lequel vivait Estrada, est un bâtiment très particulier. Elizabeth Taylor y a jadis passé la nuit, de même que Lady Gaga, durant le tournage de l'un de ses clips.

Connu du cinéma et de la télévision

Le clip «G.U.Y.» de Lady Gaga a été tourné à Hearst Castle. L'artiste a été tellement enchantée par les lieux qu'elle a non seulement payé les 23'000 dollars de loyer, mais a également allongé 250'000 dollars de plus pour l'entretien de la propriété, dont Hearst Castle a grand besoin. Actuellement, le prix annuel pour l'entretien de la bâtisse et des terres environnantes peut atteindre jusqu'à 12 millions de dollars.

Hearst avait beaucoup d'amis influents et célèbres. Charlie Chaplin et Cary Grant faisaient, entre autres, partie des visiteurs réguliers. D'ailleurs, Hearst Castle a servi de modèle pour la propriété Xanadu dans le film «Citizen Kane», d'Orson Welles.

Ton opinion