Mémoire sans faille: Cet homme se rappelle de tout

Actualisé

Mémoire sans failleCet homme se rappelle de tout

Lorsque le producteur TV américain Bob Petrella a perdu son portable, cela lui était absolument égal: il a tous les numéros importants dans la tête!
Cet homme jouit en effet d'une mémoire exceptionnelle.

Robert Petrella dit Bob vit à Los Angeles, âgé de 58 ans, il souffre en quelque sorte d'une trop grande mémoire, d'un syndrôme hypermnésique.

Concrètement, cela veut dire qu'il se rappelle exactement de tout ce qu'il a fait, ou presque, comme le rapporte la chaîne TV américaine «ABCNews».

Incapable d'oublier

Bob Petrella partage cette faculté remarquable avec un nombre extrêmement restreint de personnes. Actuellement, il n'y aurait au monde que quatre personnes qui possèdent également une mémoire hypertrophiée. Elles n'en sont pas vraiment enchantées et souhaiteraient volontiers ressembler au citoyen lambda qui oublie pas mal de choses assez facilement. Le premier cas connu, Jill Price, possède une capacité de mémorisation énorme par rapport à la moyenne. Mais cette femme souhaiterait pouvoir oublier toutes les expériences traumatisantes une fois pour toutes.

A l'école, sans bosser

Petrella ne souffre apparemment pas du poids du passé, il ne se sent pas poursuivi. C'est en participant à une étude à l'Université de Californie que son don a été révélé publiquement. Pour lui, ce n'est pas une surprise mais plutôt une confirmation. A l'école primaire déjà, il n'avait aucune peine à réussir les épreuves et ne trichait d'ailleurs jamais: «J'ai tout de suite remarqué que j'avais une bien meilleure mémoire que les autres mais je ne voulais ennuyer personne. Loin de moi, l'idée de vouloir impressionner qui que ce soit avec ça. Je vis avec et je me suis habitué sans trop de difficulté».

Les numéros de téléphone par coeur

Ainsi, il se rappelle de tout: sport, politique, évènements historiques, rien ne semble lui échapper. Et tous les bons souvenirs de sa vie privée sont également soigneusement enregistrés. Selon ses propres calculs, il pourrait avoir mémorisé un bon quart de tout ce qu'il a vécu depuis l'âge de cinq ans. Et bien entendu, il connaît par coeur tous les numéros de téléphone de ses amis et connaissances. Toujours selon «ABCnews», il peut réciter les résultats de Steeler contre Dallas du 31 août 1997, date choisie au hasard: «37:7, c'était un dimanche», répond-il laconiquement...

drh/pim

Ton opinion