28.06.2020 à 20:41

NOUVEAUTÉ

Cet Opel Mokka donne vraiment envie

À l’avenir, il faudra certes faire une croix sur le SUV compact quatre roues motrices d’Opel. Pour autant, le nouveau Mokka devrait avant tout plaire à la jeune génération.

de
Thomas Geiger
1 / 4
«Vizor» est le nom que porte  le nouveau visage de la marque Opel, qui présente son nouveau Mokka.

«Vizor» est le nom que porte le nouveau visage de la marque Opel, qui présente son nouveau Mokka.

Opel
Avec sa touche sportive, l’arrière du nouveau Mokka d’Opel a tout pour plaire.

Avec sa touche sportive, l’arrière du nouveau Mokka d’Opel a tout pour plaire.

Opel
Évidemment, le nouveau modèle sera également électrique. L’autonomie purement électrique du Mokka-e est censée dépasser les 300 kilomètres.

Évidemment, le nouveau modèle sera également électrique. L’autonomie purement électrique du Mokka-e est censée dépasser les 300 kilomètres.

Opel

Non seulement, il ne manque pas d’intérêt, mais il est encore moins ennuyeux. La nouvelle Corsa n’est peut-être pas la plus vibrante des petites citadines, mais quand le nouveau Mokka, commercialisé par Opel à l’automne et disponible en concessions au printemps 2021, fera son apparition, il promet de faire taire bon nombre de critiques. Avec ce SUV compact, le constructeur hessois introduit un nouveau langage de design, plus audacieux que tout ce qu’on a pu connaître depuis les GT et l’Opel Manta. «Le nouveau Mokka accroche le regard et va changer la manière de percevoir notre marque», a déclaré Michael Lohscheller, le chef de la marque. Selon lui, ce véhicule permet de réinventer la marque et de donner un aperçu du langage de design qu’Opel compte adopter pour les dix années à venir.

Le nouveau Mokka porte le nouveau visage de marque «Vizor», avec un regard sévère dû à ses phares LED tout en finesse, sa silhouette intéressante qui lui confère un air beaucoup plus craquant que le modèle actuel, du fait de ses 13 centimètres de moins, ce qui lui permet tout de même de conserver une longueur de 4,15 mètres, avec un empattement légèrement plus large.

«Un phare pour l’avenir»

Cependant, la nouveauté ne s’applique pas seulement à la forme, à elle seule fascinante. En raison de ses caractéristiques techniques, le Mokka est également censé devenir «un phare et un éclaireur pour l’avenir d’Opel». «Il est tout ce qui représente Opel aujourd’hui et à l’avenir. Le Mokka procure du plaisir, il est efficace et innovant à tous les égards» affirme Michael Lohscheller. Ce n’est pas pour rien qu’il est le premier modèle de la marque à être livré en série et exclusivement avec des outils numériques, y compris un grand écran tactile, et Opel est évidemment allé très loin en matière d’innovations. On peut notamment citer le système de régulation de la distance de sécurité, la caméra de recul panoramique, l’éclairage avec LED adaptatif. Tout ce dont recèlent les salles de trésor de Rüsselsheim et de Paris a été utilisé. Et parce que c’était déjà le cas pour la Corsa, tout sur le Mokka nous paraît étrangement familier.

À commencer par la propulsion qu’Opel a, pour la première fois et d’entrée de jeu, voulue électrique. À l’instar de la petite citadine conçue de façon plus traditionnelle, le moteur a une puissance de 100 kW et est alimenté par une batterie de 50 kWh, lui permettant d’atteindre une autonomie maximale de 332 km à une vitesse de pointe de 150 km/h et une recharge rapide sur une borne triphasée à 80% en 30 minutes. En ce qui concerne les autres modes de propulsion, les moteurs devraient être identiques à ceux de la Corsa: un trois cylindres 1.2 litre d’une puissance allant de 75 à 125 ch pour les modèles essence et un moteur 1.5 litre développant une puissance de 100, voire éventuellement de 150 ch pour les modèles diesel.

Fini les quatre roues motrices!

Quel que soit le type de propulsion utilisé, le Mokka devrait être plus vif que ses concurrents, et en particulier que son prédécesseur. Pour ce faire, Opel a gagné jusqu’à 120 kg et a revu le châssis pour se distinguer des autres modèles du groupe tels que la Peugeot 2008. Quoi qu’il en soit, il manque encore quelque chose en dehors des kilos perdus au modèle de nouvelle génération, à savoir le X dans le nom. Et pour cause: comme la plupart des aventures dans cette catégorie se fait sur le tarmac et comme la nouvelle plateforme n’est de toute façon pas adaptée, il faut tirer un trait définitif sur les quatre roues motrices. Un aspect que les concessionnaires suisses regretteront assurément.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!