Cet outil gratuit vous indique quel pourboire donner à l’étranger

Donne-t-on trop ou pas assez? L’usage change d’un pays à l’autre.

Donne-t-on trop ou pas assez? L’usage change d’un pays à l’autre.

Pexels/Pavel Danilyuk
Actualisé

économiser de l’argentCet outil gratuit vous indique quel pourboire donner à l’étranger

En voyage, on ne sait pas toujours quel montant laisser à un serveur ou à un chauffeur de taxi. Un outil en ligne permet d’éviter les erreurs.

par
Lauren Cavin-Hostettler

Passer pour un radin en ne donnant pas de pourboire ou offenser un serveur en lui laissant une bonne-main: quelle somme ajouter à celle indiquée sur la facture d’un restaurant quand on voyage? Que l’on soit au Japon, aux États-Unis ou en France, les règles ne sont pas les mêmes.

Le site de réservation de plages Hawaiian Islands propose un outil en anglais (ci-dessous) détaillant le pourboire à donner au personnel d’un restaurant, d’un hôtel ou d’un chauffeur de taxi, dans 162 pays. Pour le créer, le site s’est appuyé sur les recommandations de guides. Cela permet de constater à quel point la politique du pourboire varie selon les pays.

10% dans la majorité des cas

Dans la majorité des pays européens, c’est un pourboire de 10% qui est généralement appliqué. Si dans les restaurants brésiliens, suisses ou belges, il est directement inclus dans le prix final, ce n’est pas le cas en Amérique du Nord. Au Canada, c’est environ 15% de la note qu’il est recommandé de donner. Aux États-Unis, c’est environ 20% parce que le pourboire constitue la rémunération principale du personnel.

Attention toutefois si vous vous rendez au Japon, en Corée du Sud ou en Australie: il n’est pas habituel de laisser un pourboire. Cela peut même être perçu comme une insulte.

Peu pour les taxis

Dans la majorité des pays, il n’est pas nécessaire de donner un pourboire à un chauffeur de taxi. En République dominicaine, en Arabie saoudite, en France ou en Côte d’Ivoire, le pourcentage le plus courant est de 10%.

Aux Émirats arabes unis, en Serbie ou en Croatie, arrondir le prix de la course est la manière courante de donner un pourboire au chauffeur de taxi. Les États-Unis sont le seul pays où un pourboire exact de 15% est la norme.

Rien pour le personnel hôtelier en Asie

Prévoir quelques billets pour le personnel de l’hôtel sera toujours apprécié, sauf en Asie. En effet, le pourboire ne fait pas partie de la culture et sera probablement refusé. Une seule exception si vous vous trouvez au Japon: dans un ryokan (auberge traditionnelle), il est possible de remettre un cadeau en espèces (appelé kokorozuke) au personnel dans une enveloppe.

Dans de nombreux pays, un montant équivalent à 1 franc ou 2 est suffisant. Aux États-Unis, le pourboire suggéré pour le personnel hôtelier est plus élevé, entre 2 et 5 francs. Dans de nombreux pays d’Afrique, comme le Botswana, l’Éthiopie et l’Algérie, un pourboire d’au moins 50 centimes est recommandé.

Une étude réalisée par le comparateur d’assurance Comparethemarket indique que les voyageurs britanniques donnent environ 72 livres sterling (environ 82 francs suisses) de pourboire en trop pendant leurs vacances.

Ton opinion

4 commentaires