Une étudiante survit miraculeusement à une attaque de crocodile
Publié

Zambie«C’était le chaos. Il y avait du sang et des gens qui se débattaient partout»

Une étudiante britannique a été attaquée par un crocodile pendant une session de rafting en Zambie. Un ami lui a miraculeusement sauvé la vie en frappant l’animal.

Une session de rafting a viré au drame, cette semaine sur le fleuve Zambezi, en Zambie. Amelie Osborn-Smith laissait reposer une jambe sur le canot quand un crocodile de trois mètres de long a surgi. L’animal a planté ses mâchoires dans le mollet de l’étudiante de 18 ans et a commencé à l’attirer dans les profondeurs. «Le reptile a vu sa jambe se balancer dans l’eau et a pensé que c’était l’heure du repas», explique au «Daily Mail» Brent Osborn-Smith, le père de la victime. La Britannique n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention héroïque d’un de ses amis, qui a frappé le crocodile sur le nez jusqu’à ce qu’il lâche prise.

«D’autres ont sauté pour aider. C’était le chaos. Il y avait du sang et des gens qui se débattaient partout. Finalement, le crocodile a abandonné et ils l’ont ramenée dans le bateau. Elle a de la chance d’être en vie», raconte une amie. La malheureuse a été héliportée vers la capitale Lusaka, où elle a subi une opération indispensable à sa survie. Les médecins ne sont toutefois pas sûrs de pouvoir sauver la jambe de la jeune patiente, et sa famille s’affaire pour la ramener au Royaume-Uni.

«Un énorme risque d’infection»

«Elle est dans un état assez grave en ce moment en Zambie. (…) Évidemment, avec une morsure de crocodile, il y a un énorme risque d’infection et sa jambe est très gravement endommagée. C’est une situation assez pénible», confie son papa.

La Zambie figurant sur la liste rouge du Royaume-Uni, la tâche s’annonce compliquée pour la famille de la jeune femme. La compagnie de rafting a confirmé l’incident mais n’a pas souhaité faire de commentaire. «C’est une fille très sensée, mais à cette occasion, elle était guidée par la compagnie de rafting et suivait leurs conseils», dénonce son père.

(joc)

Ton opinion