Vague de froid au Texas: «C’était une scène presque apocalyptique»
Publié

Vague de froid au Texas«C’était une scène presque apocalyptique»

La photo d’un ventilateur recouvert de glaçons est devenue le symbole du cauchemar que vivent actuellement les Texans. Son auteur témoigne.

Au moment où Thomas Black a dégainé son smartphone pour immortaliser une scène surréaliste, il était loin de se douter que sa photo deviendrait le symbole de la crise que traverse le Texas. Le jeune homme vit à Dallas, où les températures tournent généralement autour des 15 degrés en février.

Lundi matin, il s’est retrouvé face à une vision improbable dans le hall de son bâtiment: des glaçons pendaient du ventilateur. Un tuyau avait apparemment éclaté et l’eau qui fuyait avait gelé sur l’appareil. «C’était presque une scène apocalyptique», raconte Thomas à USA Today. L’Américain a publié cette photo sur Twitter, où elle a été likée plus de 315’000 fois et partagée à près de 55’000 reprises.

Privé d’eau courante, le jeune homme est obligé de faire bouillir de la neige. «Si j’ai fait cela, c’est parce que plein de gens m’ont contacté pour me conseiller de le faire. Sans eux… En tant que Texans, nous ne sommes pas préparés à quelque chose comme cela», confie Thomas à CNN. Le bâtiment où vit l’Américain est comme figé par le froid: les couloirs sont presque devenus des patinoires, la piscine a gelé et de l’eau jaillit du bâtiment.

Sur les réseaux sociaux, Thomas documente l’enfer qu’il vit actuellement: «Notre infrastructure n’est pas prête pour cela. Les gens dans le monde doivent savoir ce qui se passe. Nous sommes dans une situation terrible», explique-t-il.

Dans son malheur, Thomas a au moins encore de l’électricité, ce qui n’est pas le cas de tous ses voisins. Mais pandémie oblige, les habitants ne peuvent pas se rassembler, ce qui rend la situation intenable. «Au rez-de-chaussée, où les inondations sont vraiment sérieuses, je suis quasi sûr que les gens ont dû être évacués», témoigne le jeune homme. Face à ces difficultés, Thomas s’efforce de ne pas se laisser abattre: «J’essaie de rester positif, mais il nous faut de l’aide, et l’aide doit venir du haut, pas de notre communauté locale. Nous ne devrions pas avoir à faire cela», s’indigne-t-il.

Plus de 250’000 foyers sont encore privés d’électricité au Texas. Et quelque 264’000 personnes sont touchées par des ruptures dans l’alimentation en eau potable. Le gestionnaire du réseau électrique texan ERCOT, qui n’est pas raccordé au réseau national, était encore privé de plusieurs centrales, ce qui pourrait générer de nouvelles coupures d’ici au week-end, a-t-il prévenu.

Lors d’un point de presse à la Maison-Blanche, la conseillère de Joe Biden à la sécurité nationale Liz Sherwood-Randall a indiqué que des initiatives allaient être engagées pour améliorer le fonctionnement du réseau électrique américain et éviter des défaillances similaires à celles connues par le Texas cette semaine. Plusieurs personnes sont mortes de froid dans cette région où il ne gèle quasiment jamais.

Sur la chaîne locale ABC13, une femme du comté de Galveston, dans la banlieue de Houston, a raconté que son frère de 57 ans, avec qui elle se trouvait, avait succombé chez lui bien qu’enveloppé de quatre couvertures. L’institut médico-légal du comté a réclamé un camion frigorifique pour pouvoir entreposer de 20 à 50 victimes des conditions météorologiques. Selon les médias américains, le bilan national est, pour l’instant, d’une trentaine de morts.

Les poissons de l’aquarium sont morts congelés
Des milliers de tortues sauvées d’une mort certaine au Texas
(joc/afp)

Ton opinion