28.08.2020 à 22:20

À VENDRECette demeure a été le terrain de jeu du diable

Loftus Hall est une vaste propriété irlandaise, actuellement en quête d’un nouveau propriétaire. Reste à savoir si l’histoire mouvementée de la demeure va être propice à faire baisser ou grimper son prix de vente.

de
Meret Steiger
28.8.2020
Loftus Hall se trouve dans le sud-est de l’Irlande, sur un terrain de plus de 250’000 m².

Loftus Hall se trouve dans le sud-est de l’Irlande, sur un terrain de plus de 250’000 m².

Jeremy Polanski / CC BY 2.0
La propriété dispose de 22 pièces et son prix de vente équivaut à 2,6 millions de francs.

La propriété dispose de 22 pièces et son prix de vente équivaut à 2,6 millions de francs.

Gfox228
Loftus Hall a connu une histoire mouvementée et est à l’origine de nombreuses histoires de fantômes. Elle est même considérée comme «la maison la plus hantée d’Irlande».

Loftus Hall a connu une histoire mouvementée et est à l’origine de nombreuses histoires de fantômes. Elle est même considérée comme «la maison la plus hantée d’Irlande».

loftushall.ie

En bref

  • Loftus Hall est une propriété située dans le sud-est de l’Irlande.
  • Son prix de vente s’élève à 2,6 millions de francs.
  • Le propriétaire actuel souhaite que la maison reste ouverte au public.
  • La propriété est à l’origine de nombreuses histoires de fantômes.
  • Elle est considérée comme la «maison la plus hantée d’Irlande».

Si vous êtes à la recherche d’un gigantesque terrain sur lequel trône une maison réputée pour son côté lugubre, c’est votre jour de chance! Située sur un terrain de plus de 250’000 m² au sud-est de l’Irlande, Loftus Hall dispose de 22 pièces et son prix de vente équivaut à 2,6 millions de francs.

La demeure a connu une histoire mouvementée et est à l’origine de nombreuses histoires de fantômes. Elle est même considérée comme «la maison la plus hantée d’Irlande». Reste à savoir si cet aspect sera propice à faire baisser ou, au contraire, grimper son prix. En tous cas, la propriété n’a pas été mise en vente par une agence immobilière, mais par l’actuel propriétaire, Aidan Quigley.

Une soirée de jeu avec Satan

La construction initiale de Loftus Hall date du XVIIème siècle, même si la propriété a continuellement été agrandie et a subi de nombreuses transformations au fil du temps. Mais c’est sans doute au XVIIIème siècle qu’elle a connu sa période la plus mouvementée. La légende raconte qu’à l’occasion d’une forte tempête, un voyageur cherchant refuge pour la nuit, a frappé aux portes de Loftus Hall. La famille, réputée pour son hospitalité, n’a pas hésité à recueillir l’étranger.

En raison de la tempête, les habitants s’étaient rassemblés devant la cheminée pour jouer à des jeux. La famille Loftus et plusieurs invités étaient assis autour de la table et jouaient aux cartes, lorsque Anne Tottenham (une parente des Loftus, soi-disant sous le charme du mystérieux étranger) a laissé tomber sa carte. Lorsqu’elle s’est penchée sous la table pour la ramasser, elle a remarqué que le nouvel hôte portait des sabots, mais n’avait pas de pieds. Quand le diable a réalisé qu’il avait été démasqué, il a aussitôt disparu dans une flamme incandescente.

Le fantôme d’Anne

La fameuse partie de cartes avec le diable n’est toutefois que le premier chapitre des histoires de fantômes de Loftus Hall. Après cet incident, on raconte que la famille s’est de plus en plus isolée. Anne est alors devenue instable, trop sensible pour le monde réel, et a fini par passer la plus grande partie de sa vie retirée dans une chambre du domaine.

Après la mort d’Anne, plusieurs employés de la propriété ont affirmé avoir aperçu son fantôme dans la maison, la nuit. On a même fait appel au père Broaders, le prêtre catholique de la localité, pour exorciser les lieux, sans succès. Les fantômes ont continué d’y errer. À ce propos, l’actuel propriétaire, Aidan Quigley affirme: «À Loftus Hall, on a toujours la sensation de ne pas être tout à fait seul».

Divers propriétaires

Outre les histoires de fantômes très controversées, Loftus Hall a beaucoup à offrir sur le plan historique. Elle a servi de lieu de résidence à plusieurs reprises dès 1170. Son bâtisseur et premier occupant était Raymond le Gros, un chevalier normand. Pour s’intégrer à la société irlandaise, le Gros a changé son nom de famille en Redmond. Le domaine a ensuite été une propriété familiale pendant plusieurs années avant d’être agrandi et transformé une première fois en 1350.

Au milieu du XVIIème siècle, l’Irlande était assiégée. Durant cette période, la propriété est passée des mains des Redmond à la famille Loftus. Cette dernière avait des liens avec la royauté britannique et était considérée comme «ayant le sens des affaires».

Transformée pour la reine, qui n’est jamais venue

L’apparence de Loftus Hall est également due aux liens avec la couronne britannique. À la fin du XIXème siècle, John Wellington Graham Loftus pensait qu’une visite de la reine n’était pas exclue. Après tout, sa mère, Jane Loftus, avait servi comme femme de chambre de la reine Victoria. John a passé des années à transformer la propriété en une luxueuse demeure.

Mais la reine n’est jamais venue pour dîner et John est mort avec une montagne de dettes. La propriété a changé de mains à plusieurs reprises après cela, avant d’être rachetée par Aidan et Shane Quigley en 2011. Bien que très attachés à leur demeure, les deux frères ont tout de même décidé de la mettre en vente. Face aux médias, Aidan a déclaré: «Ce n’est pas nous qui allons choisir le nouveau propriétaire, c’est la maison qui s’en chargera».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!