Football - Super League: Cette fois, Sion n'a plus que ça en tête!
Actualisé

Football - Super LeagueCette fois, Sion n'a plus que ça en tête!

Les Valaisans ont mathématiquement assuré leur maintien face à Vaduz (4-0). Place aux préparatifs en vue de la finale de Coupe.

par
Grégory Beaud
Sion
Moussa Konate est l'homme du match.

Moussa Konate est l'homme du match.

Ephémère lanterne rouge à la reprise, le FC Sion n'a pas laissé planer le suspense trop longtemps. Non, les hommes de Didier Tholot ne connaîtront pas les affres de la relégation cette année. Grâce à un recrutement intelligent (Reto Ziegler, Elsad Zverotic et Veroljub Salatic), les Valaisans ont fait en sorte de trembler le moins longtemps possible. Ces trois points acquis face à un FC Vaduz peu inspiré permettent surtout aux Sédunois de se concentrer sur leur principal objectif de fin de saison: la finale de Coupe du 7 juin, face au FC Bâle.

«Pas en danger»

«Pour être honnête, ça faisait un moment qu'on n'était plus en danger», a ironisé Christian Constantin. Pour le défenseur Vincent Rüfli, le ton était différent. Plus terre à terre que celui de son président: «Ca nous permet de penser à autre chose, car on ne sait jamais ce qui peut arriver en football. Là, on peut regarder devant nous.»

Si les supporters du club - et tous les Valaisans qui s'intéressent de près, de loin ou pas du tout au football - ont déjà encerclé la date dans leurs agendas, les hommes de terrain, eux, se sont récemment bornés à ne pas trop se projeter au Parc Saint-Jacques. Mais avec cette place en Super League assurée définitivement, il paraît désormais difficile de faire croire que l'hypothétique 5e place qualificative pour l'Europa League prenne une place capitale dans les têtes valaisannes au cours des 29 prochains jours. «On veut être européen au terme de la saison», a coupé Vilmos Vanczak en ne privilégiant aucune option pour parvenir à cette finalité.

Konaté «brassé»

Sur le terrain, les Sédunois ont livré une prestation solide, sans être géniaux pour autant. De retour au jeu après une semaine de pause forcée due à une suspension, Vilmos Vanczak en a profité pour marquer son premier but depuis le 10 août et une victoire 1-0 à Tourbillon face à... Vaduz. D'une tête rageuse, le défenseur hongrois a trompé Peter Jehle, alors que ses coéquipiers à vocation offensive pataugeaient un peu. «C'était important de sortir l'équipe de cette situation compliquée, a remarqué le buteur. On voyait que ce n'était pas simple de trouver des solutions.» Sentiment confirmé par son entraîneur Didier Tholot: «Je suis content de cette ouverture du score sur coup de pied arrêté. Nous avons bien travaillé ces phases de jeu.»

En deuxième période, Moussa Konaté a prouvé que le «serial buteur» du club c'était lui. Auteur d'une première mi-temps poussive, il s'est bien repris après le thé. Bien aidé par la «soufflante» de son entraîneur. «J'ai rarement brassé un joueur autant que Moussa à la mi-temps. Cela restera entre les joueurs et moi, mais je lui ai dit qu'il avait les moyens de faire une excellente deuxième mi-temps.» Aussitôt dit, aussitôt fait avec un triplé qui lui permet d'inscrire son 13, 14 et 15e but du présent exercice.

Sion - Vaduz 4-0 (1-0) 5800 spectateurs.

Arbitre Erlachner. Buts: 32e Vanczak 1-0. 70e Konaté 2-0. 86e Konaté 3-0. 91e Konaté 4-0.

Sion: Vanins; Rüfli, Vanczak, Zverotic, Ziegler; Salatic; Follonier (67e Pa Modou), Edmilson, Kouassi (77e Vidosic), Assifuah (62e Carlitos); Konaté.

Vaduz: Jehle; von Niederhäusern, Stahel, Sara, Aliji; Burgmeier (65e Lang), Hasler, Muntwiler, Ciccone, Schürpf (79e Cecchini); Neumayr (79e Pak).

Notes: Sion sans Christofi, Lacroix, Ndoye (blessés) et Perrier (suspendu), Vaduz sans Flätz, Grippo, Pergl, Sutter et Untersee (blessés). 82e, expulsion de Muntwiler (2e avertissement). Avertissement: 49e Muntwiler.

Final en fanfare. Les Valaisans ont entamé la rencontre pied au plancher. Dès la 4e, Konaté s'est retrouvé en excellente position, sans cadrer son envoi pour autant. Six minutes plus tard, Vanczak a vu sa reprise sur un corner stoppée par Jehle. A la 16e, Follonier a raté l'immanquable sur un travail préparatoire parfait de Fernandes. Le jeune ailier a tiré au-dessus alors qu'il était seul à 6 mètres du but. Après un quart d'heure terne, c'est de la tête que Vanczak a débloqué le compteur sédunois. Peu après la reprise, Assifuah a alerté Jehle à son tour (49e). Konaté a vu sa tête arrêtée par le gardien adverse à la 70e. Le Sénégalais s'est vengé moins de 60 secondes plus tard. Seul face au but vide, il a parfaitement exploité une merveille de travail préparatoire de Fernandes. Un quart d'heure plus tard, il a récidivé sur un centre de Pa Modou (3-0, 86e) et parachevé son oeuvre sur un rebond (4-0, 91e).

Ton opinion