Football - Cette fois, Xamax peut se mettre à trembler
Publié

FootballCette fois, Xamax peut se mettre à trembler

Combiné au nul de Chiasso à Schaffhouse, le point obtenu par les Neuchâtelois contre GC (1-1) ne fait pas leurs affaires. Tout se décidera dans une semaine au Tessin, où une large défaite leur sera interdite…

par
Nicolas Jacquier
(Neuchâtel)
Les Neuchâtelois joueront leur avenir au Tessin.

Les Neuchâtelois joueront leur avenir au Tessin.

freshfocus

Xamax avait connu un début de semaine contrastée. Au lendemain du point ramené de la Pontaise (1-1 contre SLO), la bonne nouvelle était venue de la défaite de Chiasso à Wil, un Chiasso qui, en ouvrant la marque, était pourtant revenu à la hauteur des Xamaxiens l’espace d’une demi-heure.

La mauvaise nouvelle concernait Grasshopper, dont le revers subi à Winterthour, le troisième de rang, devait coûter sa place à João Pereira, un coach remplacé par le revenant Zoltan Kadar. En position de tout perdre mais remonté à bloc, voici comment s’est présenté le fragile leader zurichois, accompagné vendredi à la Maladière par une pétaradante cohorte de quelque 200 ultras encadrés par la police à l’extérieur du stade.

Pour son hôte neuchâtelois, l’objectif était simple: obtenir un meilleur résultat que son concurrent direct tessinois afin d’éviter de devoir tout miser lors d’un dernier duel piège à… Chiasso. Pour son dernier match de la saison à domicile, Xamax est passé par tous les états d’âme, son destin étant aussi lié au résultat de Schaffhouse-Chiasso.

Après une grosse frayeur provoquée par un dégagement raté de Walthert (le portier devait rattraper sa bévue en sauvant devant Cvetkovic qui se présentait seul devant lui), le club neuchâtelois pouvait ouvrir la marque sur une merveille de coup franc accordé pour une faute d’Arigoni sur Kempter à 18 mètres.

Nuzzolo l’artificier

D’une frappe ciselée, Nuzzolo déposait le ballon dans la lucarne de Martic, confirmant son statut de maître-artificier. L’avantage xamaxien n’allait toutefois pas durer puisque trois minutes plus tard, Bonatini slalomait trop facilement dans la défense pour exploiter un service de Gjorgjev en adressant une frappe aussi sèche que croisée.

A la 83e, le locataire de la Maladière était tout heureux lorsque le même Bonatini ne pouvait dévier un centre au cordeau de Demhasaj, parti à la limite du hors-jeu. A la pause cependant, tout semmanchait encore bien pour un Xamax alors sauvé mathématiquement dès l’instant où Chiasso perdait 1-0. Il pouvait remercier l’Uruguayen Rodrigo Pollero. Le but de l’attaquant de Schaffhouse condamnait à ce moment-là Chiasso à la Promotion League.

Restait une mi-temps à gérer, à souffrir aussi lors de chaque occasion zurichoise. Il devait y en avoir comme Xamax allait également s’en ménager alors qu’un feu d’artifice allumé par les indésirables fans visiteurs éclairait la nuit neuchâteloise sur fond de pétards assourdissants.

Dernière journée tendue

Tandis que Mafouta d’abord puis Nuzzolo manquaient d’offrir du bonheur aux Neuchâtelois, l’égalisation de Cortesi à Schaffhouse (76e) rebrassait dangereusement les cartes, donnant le coup d’envoi d’une fin de partie épique, Mafouta manquant la balle du maintien (88e, sauvetage du gardien).

Tout se jouera donc le jeudi 20 mai au stade Riva IV, c’est le scénario redouté que Xamax voulait éviter à tout prix. S’il tient toujours son destin en mains, le visiteur neuchâtelois ne pourra pas se permettre de perdre par plus de deux buts d’écart.

Faute de quoi, c’est lui qui évoluerait en Promotion League la saison prochaine. Une deuxième relégation qui aurait alors des conséquences catastrophiques. GC, lui, n’est toujours pas promu mais il peut remercier Aarau d’avoir stoppé le fracassant retour de Thoune.

Tant pour la tête que pour la lutte pour le maintien, la dernière journée du championnat s’annonce crispante.

Xamax - Grasshopper 1-1 (1-1)

Maladière, 100 spectateurs.

Arbitre: M. Horisberger.

Buts: 26e Nuzzolo 1-0. 29e Bonatini 1-1.
Xamax: Walthert; Bangura (31e Epitaux), Basha, Djuric; Gomes, Corbaz, Dominguez, Kempter; Mutombo (59e Parapar), Mafouta, Nuzzolo (90e Mveng). Entraîneur: A. Binotto.
Grasshopper: Martic; Arigoni, Cvetkovic, Schmid (46e Mesonero), Lenjani; Pusic (81e Ribeiro), Andre Santos, Pina, Gjorgjev; Bonatini (73e Ponde); Demhasaj. Entraîneur: Z. Kadar.
Notes: Xamax sans Koura, A. Rodriguez (blessés), ni Beloko (suspendu). GC sans Buur, Kalem, M. Keller, Morandi, Nadjack, Ronan (blessés), N. Da Silva, Toti (suspendus).

Avertissements: 50e Gomes. 58e Lenjani. 89e Mesonero.

Ton opinion

55 commentaires