04.02.2019 à 13:44

Dua Lipa

«Cette folie en ligne ne veut rien dire»

Lassée des jugements malveillants sur les réseaux sociaux, la pop star de 23 ans conseille à ses fans de faire preuve de plus d'indulgence entre eux.

de
szu
La Britannique de 23 ans a dénoncé un certain négativisme sur les réseaux sociaux.

La Britannique de 23 ans a dénoncé un certain négativisme sur les réseaux sociaux.

AFP/Kevin Winter

«Trop de haine sur une seule plateforme.» C'est par ces mots que Dua Lipa a qualifié le comportement malintentionné des gens sur son compte Twitter, dimanche 3 février 2019.

En se fendant de trois tweets dans lesquels elle dénonce une certaine hypocrisie, la pop star a souhaité jeter un pavé dans la mare: «Nous aimons faire croire que nous défendons le féminisme et la bienveillance entre les femmes, mais tout est porté sur le poids et les rides. Il ne faut pas plus de dix secondes pour trouver sur mon flux des gens qui comparent les femmes entre elles.» Exacerbée, la star espère que ceux qui se livrent à ce genre de comportements toxiques resteront «dodus jusqu'à la fin de leurs jours.»

Souhaitant que les choses évoluent, la Britannique de 23 ans propose à ses followers de prendre davantage de temps pour dire et faire des choses bienveillantes. «Cela peut faire la différence dans la vie de quelqu'un de fragile et faire en sorte que cette personne se sente mieux.»

Enfin, elle a terminé son tweet en conseillant à ses fans de ne plus suivre ceux qui seraient susceptibles de les mettre mal à l'aise: «Je veux juste m'assurer que vous êtes au courant que cette folie en ligne ne veut rien dire. Ne laissez jamais les opinions stupides d'une personne définir ce que vous êtes. Vous devez clairement vous en foutre.»

Cette prise de position fait écho à de nombreux coups de gueule poussés par des stars ces derniers mois, excédées par les attaques dont elles se sentaient victimes sur le net. Le 5 février 2019, Bilal Hassani s'est défendu dans «Le Parisien» après avoir subi des injures homophobes, refusant d'être le «punching-ball des haineux».

De septembre 2018 à janvier 2019, Selena Gomez a pris congé des réseaux sociaux afin de «se consacrer au moment présent». Quant à Pete Davidson, il a supprimé son compte Instagram juste après sa rupture avec Ariana Grande, en octobre 2018, avant d'y refaire apparition. L'animatrice française Karine Le Marchand a de son côté fermé son compte Twitter depuis mars 2018 en expliquant que c'était un déversoir de haine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!