Etats-Unis: Cette prostituée fait suer la police californienne
Actualisé

Etats-UnisCette prostituée fait suer la police californienne

Cinq polices municipales du nord de la Californie sont secouées par un scandale sexuel impliquant au moins 31 officiers et une fille de joie tout juste âgée de 18 ans.

par
joc

La police du nord de la Californie est ébranlée par un scandale sexuel retentissant. Plusieurs dizaines d'agents sont en effet accusés d'avoir eu des rapports sexuels tarifés avec une prostituée mineure. Cette femme, aujourd'hui âgée de 18 ans, affirme avoir couché avec au moins 31 policiers de la région de la Baie de San Francisco contre de l'argent. En contrepartie, les agents l'informaient parfois du lieu et de la date de la prochaine descente de police dans le milieu de la prostitution.

CBS San Francisco s'est procuré des captures d'écran de SMS échangés entre la jeune femme et ses clients: «Sois prudente aujourd'hui, tu veux des infos?», lui a notamment écrit un officier, avant de lui donner des tuyaux concernant une future intervention. «Merci papa, j'apprécie, je ne veux pas aller en prison», a-t-elle répondu.

Les accusations de la jeune femme concernent cinq polices municipales de la région. Au sein de la police d'Oakland par exemple, cinq agents ont été suspendus le temps qu'une enquête interne soit menée. Deux d'entre eux ont fini par donner leur démission, et leur chef a claqué la porte dans la foulée. Le maire de la commune a assuré que cette décision était due à des raisons personnelles, mais les médias locaux affirment que le responsable a été poussé dehors en raison des proportions prises par ce scandale.

C'est un drame qui a donné naissance aux premières rumeurs concernant les agissements de certains policiers de la région: l'année dernière, l'officier Brendan O'Brien a mis fin à ses jours. Il était accusé d'avoir couché avec cette prostituée alors qu'elle n'avait que 17 ans. La jeune femme, qui se fait appeler «Celeste Guap» sur les réseaux sociaux, a fait connaissance avec lui en février 2015, alors qu'elle fuyait son proxénète. Les deux ont commencé à flirter avant de sortir ensemble et d'avoir des rapports sexuels. C'est pour éviter de finir en prison que la demoiselle s'est mise à coucher avec d'autres policiers, a-t-elle raconté. L'officier O'Brien a d'ailleurs laissé une lettre de suicide dans laquelle il balance quatre de ses collègues.

La presse locale a révélé l'affaire au début du mois de juin, et depuis, les procédures internes se succèdent au sein des différentes unités impliquées. «Celeste Guap», qui collabore avec les autorités pour faire avancer le dossier, a expliqué qu'elle s'envoyait en l'air avec les officiers quand ils étaient en congé, parfois dans leur voitures personnelles, parfois à l'hôtel. Certains d'entre eux étaient mariés. «Quand j'y repense, je me disais à l'époque que je comptais pour eux. Mais maintenant, je me vois comme une victime. Parce que j'ai l'impression qu'ils ont profité de moi», a expliqué la jeune femme, qui hésite à porter plainte contre la police d'Oakland.

Ton opinion