Actualisé

Concours«Cette terrasse est un gag!»

Une sandwicherie de quartier à Genève a été honorée pour son aménagement extérieur. Beaucoup crient au scandale.

par
Raphaël Leroy
C'est cette terrasse qui a remporté le concours.

C'est cette terrasse qui a remporté le concours.

«Ce concours est une blague! La terrasse gagnante n'a rien de particulier. C'est un choix curieux.» Assis à l'une de ses tables extérieures, ce gérant de café avoue son incompréhension face au dernier concours de la plus belle terrasse organisé par la Ville.

«C'est un gag!»

C'est en effet l'estrade d'une petite sandwicherie du quartier des Bains qui a recueilli le suffrage du public fin septembre. «C'est un gag, lance de son côté le conseiller municipal PDC Michel Chevrolet. Nivelle-t-on cette ville par le bas? Certains ont fait de gros investissements et ne sont pas récompensés. Quand je vois la terrasse du lauréat, je me demande ce que cache ce concours.»

Le gagnant, lui, se justifie: «Il n'est pas nécessaire de dépenser des millions pour avoir un bel aménagement, argue Emmanuel Oshodin, gérant du Break Time Sandwich Center. L'important est de voir comment on s'insère dans un espace et l'ambiance qui s'en dégage. Les gens critiquent pour critiquer.»

Des critères objectifs

Au département de l'environnement urbain, on assume. «Il est compréhensible que certains établissements soient frustrés de ne pas avoir remporté le concours, estime la porte-parole Caroline Widmer. Pourtant, il se base sur des critères objectifs, comme la qualité de l'aménagement, de la nourriture ou de l'accueil. Le lauréat s'est donné de la peine dans une zone envahie par les travaux. Il est important de récompenser l'effort qui a été entrepris.»

Reste qu'une réforme du mode d'attribution du prix est à l'étude pour l'an prochain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!