Actualisé 15.06.2020 à 17:01

Entrée en SuisseCeux qui arrivent de Suède devront montrer «front froid»

Dans le cadre de la poursuite de la lutte contre le Covid-19, Berne entend appliquer un contrôle spécifique, sous forme de prise de température, aux personnes arrivant de ce pays scandinave .

Les voyageurs venus de Suède devront se soumettre à un contrôle de température, voire à un dépistage si nécessaire.

Les voyageurs venus de Suède devront se soumettre à un contrôle de température, voire à un dépistage si nécessaire.

AFP / Image prétexte

Tous les passagers des vols directs en provenance de la Suède vers la Suisse subissent depuis lundi un contrôle de température à l'aéroport. Le pays scandinave, qui a renoncé à confiner sa population lorsqu’il a été confronté à la pandémie de coronavirus, est pour l'instant le seul concerné par cette mesure sanitaire, écrit l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Bien que la Suisse ait levé les restrictions d'entrée pour les personnes de l'espace Schengen, elle se réserve le droit de prévoir des mesures sanitaires aux frontières pour l'entrée sur le territoire si les personnes viennent d'un pays où le taux de nouvelles infections est élevé par rapport à la population, indique lundi l'OFSP sur son site internet.

Dépistages si nécessaire

C'est actuellement le cas de la Suède. Les passagers des vols directs en provenance de ce pays subissent depuis lundi un contrôle de température à l'aéroport. Les personnes ayant de la fièvre seront soumises à un examen plus poussé et, si nécessaire, à un test de dépistage du Covid-19.

Un porte-parole de l'OFSP a indiqué que les mesures de température effectuées pour le premier vol direct en provenant de Suède lundi se sont toutes révélées négatives. Ces contrôles seront également menés pour deux vols directs de la Suède vers la Suisse mercredi prochain.

Cette mesure sanitaire s'applique jusqu'à nouvel ordre. L'OFSP examine actuellement si des mesures supplémentaires sont nécessaires.

Souvent dépeinte comme un modèle d'égalité et de respect des droits, la Suède, qui se distingue par son approche souple face au Covid-19, a contraint de nombreux pays à restreindre l'arrivée des Suédois, devenus indésirables dans une partie de l'Europe. Alors que de nombreux pays européens rouvraient lundi leurs frontières, au moins sept d'entre eux ont interdits l'entrée aux Suédois – dont leurs propres voisins danois, norvégiens et finlandais, ou encore des destinations ensoleillées comme Chypre et Malte. Cinq autres (Grèce, Pays-Bas, Autriche, Estonie et Lettonie) leur imposent une mise en quarantaine à l'arrivée sur leur territoire. La ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, a dit sa préoccupation face à l'image négative de son pays, notamment chez ses voisins nordiques où des liens transfrontaliers forts existent depuis des décennies.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
41 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ici Stockholm

16.06.2020 à 10:14

on en est à 4874 morts du covid, dans une section ABB de Stockholm, y zont testé tout le personnel, la moitié était atteint, 250 personnes divisé par deux ça fait 125. -Oh! Claire-Lise! tu tousses?

Fi Evre

15.06.2020 à 20:11

Donc un passager sans fièvre mais qui tousse n’aura aucune quarantaine, aucun dépistage ?! Les malades asymptomatiques sont déjà une bombe à retardement sans que l’on laisse les malades légers se promener sans restriction.

Dans lerectal

15.06.2020 à 19:21

mesure totalement inutile sachant que selon les derniers comptes-rendus sur le covid-19, seulement 30% des gens contaminés ont de la fièvre. il y a environ 20% d'asymptomatiques. vous êtes contagieux déjà 24/48h après avoir été infecté et cela même sans symptôme. l'idéal serait: isolement pendant 2 jours, un test rapide, décision d'autorisation ou non.