Chaîne humaine pour protester contre Nokia
Actualisé

Chaîne humaine pour protester contre Nokia

Une chaîne humaine a rassemblé 6500 personnes dimanche à Bochum, dans l'ouest de l'Allemagne, contre la fermeture annoncée par le géant finlandais Nokia de son usine allemande de téléphones portables.

Avec des flambeaux, les manifestants - des salariés de Nokia mais aussi d'autres entreprises de la région - ont formé une chaîne qui a fait le tour de l'usine. Auparavant, ils avaient défilé à travers la ville.

Ce cercle lumineux symbolique est censé «apporter la lumière aux responsables en Finlande», ont expliqué les organisateurs de la manifestation, à laquelle avait appelé le puissant syndicat IG- Metall.

Une délégation du syndicat veut se rendre mardi en Finlande pour rencontrer la direction de l'entreprise et tenter de la convaincre de solutions de sauvetage.

Le groupe finlandais entend fermer d'ici mi-2008 la dernière usine de portables d'Allemagne, forte de 2300 salariés et dont dépendent plusieurs milliers d'emplois indirects. Nokia tient ferme sur la délocalisation de la production en Roumanie où le coût du travail est moins élevé.

L'annonce de bénéfices record en 2007 a jeté le discrédit sur le groupe en Allemagne où un certain nombre de consommateurs affirment vouloir boycotter la marque.

(ats)

Ton opinion