Suisse: Chaleurs et risque de pénurie jettent un froid dans les patinoires

Publié

SuisseChaleurs et risque de pénurie jettent un froid dans les patinoires

Faire de la glace artificielle pendant la canicule pose des questions environnementales et d’économies d’énergie. À Sierre, les autorités ont repoussé la reprise d’une semaine.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

BOM

Dans la patinoire de Schoren à Langenthal, les températures sous le toit peuvent atteindre 60 degrés en été. Quelques mètres plus bas, on refroidit le sol en dessous de zéro pour que la glace puisse être praticable, dès le début du mois d’août. C’est le constat dressé vendredi, dans la «Berner Zeitung» qui se demande, en période de réchauffement climatique et d’économies d’énergie, si cette pratique est encore viable en Suisse.

Tous les grands clubs de hockey sur glace de National et de Swiss Leagues rechaussent leurs patins au milieu de l’été et doivent disputer, sur la glace artificielle, une série de matches préparatoires, dès la mi-août.

La consommation annuelle d’une maison

Et pour une patinoire comme à Langenthal, la consommation d’électricité usuelle de l’infrastructure se monte à 3000 kilowattheures par jour, soit l’équivalent des besoins annuels d’une petite maison individuelle. À la patinoire de Langenthal, impossible d’envisager une meilleure isolation ou l’installation de panneaux solaires sur le toit, pour des raisons techniques.

La Fédération suisse de hockey sur glace semble également avoir pris conscience du problème, note la «Berner Zeitung». Les besoins en énergie et une éventuelle pénurie ont été discutés récemment au sein de la direction, selon le porte-parole Thomas Hobi. La planification de la saison à venir ne sera toutefois pas modifiée, mais la situation est observée en permanence et des échanges ont lieu avec tous les services concernés.

A l’avenir, par contre, une adaptation des plannings de la saison est un scénario qui pourrait être mis sur la table selon le responsable. Ce ne serait pas tant en raison de l’augmentation attendue des prix, mais plutôt en prévision de restrictions imposées au niveau politique sur l’utilisation de l’énergie.

Sierre repousse la reprise d’une semaine

La ville de Sierre a décidé de repousser encore d’une semaine la reprise de la production de la glace à la patinoire de Graben. Le club est en exil, à Brigue, à cause des fortes chaleurs. «D’un point de vue économique et écologique, ça ne fait pas de sens de produire de la glace avec ces températures», a justifié dans «Le Nouvelliste» Eddy Beney, responsable de la sécurité publique et du sport au sein du Conseil communal. Un premier report au 12 août a donc été prolongé encore d’une semaine. À Genève, «Léman Bleu» a annoncé, jeudi, que les autorités étaient en train de mettre en place un plan pour permettre la diminution de la consommation d’énergie de ses grands complexes sportifs.

(jba)

Ton opinion

190 commentaires