Actualisé

Sport extrêmeChamonix interdit le «wingsuit» après un décès

L'accident ayant coûté la vie à un Norvégien pousse la station française à bannir le saut de falaise muni d'une combinaison en forme d'ailes.

par
jef
Image d'illustration, datant d'août 2011, à Lauterbrunnen.

Image d'illustration, datant d'août 2011, à Lauterbrunnen.

Le wingsuit, forme de base jump améliorée, consiste à sauter d'une falaise revêtu d'un combinaison créant des ailes entre les membres. Après un bref vol, à l'approche du sol, le sportif déploie un parachute. Dimanche à 18h, un Norvégion s'est tué dans le couloir de l'Ensa, au Brévent. Quelques minutes après cet accident tragique, un sauteur sud-africain s'est grièvement blessé en chutant au même endroit. Dans la foulée, le maire de Chamonix-Mont-Blanc a décidé d'interdire cette pratique à hauts risques, indique le «Dauphiné libéré».

Les adeptes du wingsuit sautaient depuis le sommet du Brévent (2 525 mètres), dans le massif des Aiguilles Rouges, et l'Aiguille du Midi (3 842 mètres), dans le massif du Mont-Blanc. Le nombre de pratiquants s'était fortement accru depuis la semaine dernière, suite à la mise en ligne de vidéos sur internet.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!