Valais: Champagne en chambre: amendés par l'hôtel
Publié

ValaisChampagne en chambre: amendés par l'hôtel

Un établissement interdit à ses clients de boire et de manger dans les chambres. Un couple ayant dégusté une flûte de mousseux en a récemment fait les frais. Or l'amende est illégale.

par
ofu

Qui n'a encore jamais siroté un coca ou avalé un sandwich dans sa chambre d'hôtel? Rien de plus normal, pourrait-on croire. Or comme le révèle le «Walliser Bote», l'établissement Alpenhotel Fleurs à Zermatt interdit à ses clients de boire et de manger dans la chambre. Plus étonnant encore: il prévoit une amende de 500 francs pour ceux qui ne respectent pas le règlement.

Etonné d'une telle interdiction, un couple a récemment voulu tenter de le diable en s'offrant une coupe de champagne pour bien commencer son séjour dans la station haut-valaisanne. Quand il a demandé un bac à glace à la réception, on lui a rappelé - comme lors de l'enregistrement - qu'il était interdit de boire dans les chambres.

Aucune base légale

«Je voyage beaucoup et j'ai moi-même travaillé durant des années dans un hôtel à Zermatt. Je n'ai encore jamais vu un tel règlement ailleurs», s'indigne Marcel Kalbermatten, qui est resté trois nuits à l'hôtel avec son compagnon. Décidés de ne pas se laisser plomber l'ambiance, les deux tourtereaux ont tout de même bu leur champagne et ont laissé la bouteille vide sur la table, de manière bien démonstrative.

Ensuite, il s'est produit ce qui devait se produire: au moment du check-out, le réceptionniste leur a demandé de s'acquitter de 500 francs d'amende. Comme les hommes ont refusé de payer la prune, l'employé a appelé la police. Sur place, les agents ont fait un tour dans la chambre. Comme rien n'avait été cassé, ils ont remis à l'ordre le patron de l'établissement qui avait même envisagé de porter plainte contre ses clients. La police a expliqué à l'hôtelier qu'une plainte est irrecevable puisqu'aucun délit n'a été commis. L'amende, elle, ne peut pas non plus être perçue. Tout simplement parce qu'il n'existe aucune base légale permettant aux hôtels d'émettre des amendes.

Procédure civile

Interrogé par «20 Minuten», l'avocat alémanique Tobias Herren explique que l'hôtel a bel est bien le droit d'interdire de manger ou de boire dans les chambres. Mais il n'a pas le droit de percevoir une amende au sens strict du terme. En cas de violation du règlement, il peut cependant percevoir une peine conventionnelle. Si le client refuse de la payer, il peut la réclamer en engageant une procédure civile.

Le directeur de l'Alpenhotel Fleurs, Daniel Biner, n'en démord pas. Il défend son règlement, mais compte l'adapter afin qu'il soit conforme à la loi: «On a eu beaucoup de problèmes avec des clients qui ont causé des dégâts dans les chambres en cuisinant, mangeant et buvant.»

Ton opinion