Football - Thaïlande: Champion avec la Suisse, star avec la Thaïlande
Publié

Football - ThaïlandeChampion avec la Suisse, star avec la Thaïlande

Charyl Chappuis est une immense star dans le pays de sa maman. Le Zurichois espère même jouer la Coupe du monde avec sa nouvelle sélection.

par
rca

Le 15 novembre 2009, devant 60'000 spectateurs à Abuja, l'équipe de Suisse des moins de 17 ans de Seferovic, Ben Khalifa, Kasami et compagnie battait l'hôte nigérian 1-0 et remportait la Coupe du monde de sa catégorie. Charyl Chappuis faisait alors la paire en défense centrale avec Frédéric Veseli. Si ce dernier semble enfin avoir trouvé un club à sa mesure (13 matches de Serie A avec Empoli), le premier a choisi l'exil il y a plus de quatre ans.

Né d'un père suisse et d'une mère thaïlandaise, Chappuis évolue depuis janvier 2015 au Suphanburi FC et est monté de deux crans sur la pelouse. Cette saison, de retour après une grave blessure, il a déjà délivré 4 passes décisives en 6 rencontres de Thai League. Ses performances sur le pré et ses 17 sélections avec son nouveau pays ont fait de lui une authentique star. Sur Instagram, il est suivi par la bagatelle de 1,4 million de personnes! C'est comme si tout le canton de Zurich s'était abonné à son compte...

«Participer à une Coupe du monde»

A l'approche des matches de qualifications pour la Coupe du monde en Russie, le joueur formé à Grasshopper a eu un autre grand honneur: être interviewé par le site internet de la FIFA. La Thaïlande, qui recevra l'Arabie Saoudite jeudi prochain, ne devrait toutefois pas se qualifier cette fois pour le Mondial russe (elle est dernière de sa poule du 3e tour de la Confédération asiatique avec un point en 5 matches). Mais à plus long terme, Chappuis y croit.

«Nous n'avions jamais été aussi loin dans les qualifications pour la Coupe du Monde, s'est félicité le milieu de désormais 25 ans. Il faut reconnaître que certaines équipes sont plus fortes que nous, notamment sur le plan physique. Nos premières sorties ne se sont pas très bien passées. Mon rêve est de voir un jour la Thaïlande participer à une Coupe du Monde. Le pays serait sens dessus dessous! C'est un défi de taille, mais je ne renoncerai jamais à mon rêve.»

Ce grand fan de catch et de John Cena n'a pas de regrets quant à une éventuelle carrière sur les terrains européens. Tout juste concède-t-il qu'il aurait «peut-être dû accepter l'offre de la Juventus au lendemain de notre victoire en Coupe du Monde M17. Mais à l'époque, j'appréhendais de quitter ma famille et mon pays». Il a finalement trouvé son bonheur au sein de sa deuxième nation.

Ton opinion