Actualisé 14.10.2013 à 18:54

Meurtre d'Adeline M.

Changement à la tête de la Pâquerette

Les HUG ont confirmé lundi la suspension de la directrice de l'établissement, dans lequel était détenu Fabrice A., meurtrier présumé de la sociothérapeute genevoise.

de
leo

Le conseil d'administration des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) a validé, lors d'une séance lundi, la nomination du directeur-adjoint de la Pâquerette au poste de directeur ad intérim, relate le site du«Matin». Cette promotion fait suite à la décision prise jeudi par Michel Halpérin, président du conseil d'administration des HUG, de suspendre la directrice de l'établissement pénitentiaire genevois, après la publication du rapport de Bernard Ziegler sur les dysfonctionnements qui ont amené au meurtre d'Adeline.

«Tout le monde a été choqué par les conclusions du rapport de Bernard Ziegler, a expliqué lundi Michel Halpérin au quotidien orange. Il s'agit maintenant de savoir pourquoi il y a eu des manquements et comment ce risque s'est-il réalisé.» Une enquête administrative sera donc menée pour déterminer les responsabilités de la directrice au moment des faits et passer au crible le fonctionnement de la Pâquerette.

Michel Halpérin souligne que, «si à la fin de l'enquête, on n'établit pas de responsabilités, il n'y aura pas de sanctions. Il s'agit de vérifier les points avancés par le rapport de Bernard Ziegler et comprendre le mécanisme de décision.»

Rapport très critique

Mercredi, l'ancien conseiller d'Etat, Bernard Ziegler, mandaté par le canton de Genève pour faire la lumière sur les manquements de l'administration dans cette affaire, avait présenté son premier rapport. Il relevait de graves dysfonctionnements, notamment dans les différentes procédures. La direction de la Pâquerette se voyait reprocher d'avoir élaboré seule le programme de sorties de Fabrice A. et de ne pas avoir procédé à une pesée d'intérêt entre l'aspect thérapeutique de sa mission d'un côté et la protection de la collectivité et de son personnel de l'autre.

A la lumière de ce rapport très critique, le gouvernement avait demandé aux HUG d'examiner les éventuelles responsabilités de la directrice de La Pâquerette.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!