Genève: Chanvre légal exclu d’un festival mais autorisé ailleurs

Publié

GenèveChanvre légal exclu d’un festival mais autorisé ailleurs

L’État a refusé la tenue d’un stand de CBD lors d’une manifestation musicale. La lecture de la loi n’est pas la même dans tous les cantons.

par
David Ramseyer
20min/Matthias Spicher

«Dans cette histoire, entre les frais et le manque à gagner, je vais perdre environ 10’000 francs», se lamente Andrea Chezzi, associé de la boutique en ligne chanvrelegal.ch. Le commerçant voulait monter un stand de produits CBD, ce week-end au festival de reggae Plein-les-Watts. Fleurs de cannabis, cosmétiques et huiles essentielles resteront dans leurs cartons. La police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN) a dit non. «Pourtant, j’ai déjà monté pareille opération dans un festival vaudois. Genève a une lecture restrictive de la loi.»

Pas de vente hors de la boutique

C’est faux, rétorque Matthias Stacchetti, directeur de la PCTN: «Le législateur genevois l’a voulu ainsi. Nous appliquons purement et simplement la loi.» Il spécifie néanmoins que «conformément au fédéralisme, chaque Canton adopte sa propre législation en la matière». À Genève, les autorisations de vente de produits de chanvre légal (ndlr: qui contient moins de 1% de THC, la molécule active du cannabis qui fait «planer») ne sont délivrées «que pour des établissements et des locaux déterminés».

Vaud nuance

Côté vaudois, la règle est plus nuancée. Pour vendre des produits CBD hors boutique, l’exploitant doit entre autres obtenir une carte de commerçant itinérant. Mais dans le cadre d’un open air, pas besoin de ce sésame, éclaire Frédéric Rérat, chef de la police vaudoise du commerce. «Ce sont les communes qui autorisent la tenue des festivals. Cette autorisation couvre l’entier des activités de la manifestation, y compris la vente de chanvre légal si les organisateurs ont décidé d’accueillir un stand de CBD.» Il y a une exception: les produits à fumer. Là, la préfecture, cette fois, doit explicitement les autoriser, au contraire des huiles ou des fleurs de cannabis.

Le choix du Paléo

Ton opinion

47 commentaires