Football: Chappi va rejouer avec la Suisse
Actualisé

FootballChappi va rejouer avec la Suisse

Le jour même où l'équipe nationale défie la Pologne à Saint-Etienne, Stéphane Chapuisat évoluera avec les Suisse Legends contre le FC Morat.

par
Nicolas Jacquier
Saint-Etienne
1 / 76
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Granit Xhaka fut le seul joueur à rater son tir au but face à la Pologne. Un raté fatal à la Suisse (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Xherdan Shaqiri a redonné de l'espoir à tout un pays en égalisant en fin de match sur un ciseau acrobatique (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

La Suisse a encaissé un but sur un contre polonais peu avant la pause (Samedi 25 juin 2016).

Keystone

Pour la Nati, c'est samedi ou jamais - en tout cas pas avant le Mondial 2018 dans le meilleur des cas. Contre la Pologne, la Suisse possède l'occasion rêvée de décrocher enfin un billet de quart de finale de l'Euro. Dix ans après l'échec de Cologne lors du Mondial allemand contre l'Ukraine et moins de 2 ans après celui, plus terrible encore, contre l'Argentine au Brésil (1-0 après prolongation). «Cette fois, il y a vraiment la place pour passer, estime Stéphane Chapuisat. La Pologne est une équipe à notre portée. Les joueurs veulent continuer, ne pas s'arrêter maintenant en si bon chemin. Pas besoin de faire un exploit... C'est quelque chose qu'ils ont en eux.»

Centenaire du FC Morat

Ce samedi sera doublement particulier pour le Vaudois. Moins de quatre heures après le coup de sifflet final à Saint-Etienne, il s'apprête en effet à rechausser les crampons sous les couleurs des Suisse Legends, soit l'équipe de Suisse des internationaux à la retraite. A l'occasion du centenaire du FC Morat, cette «ancienne» Suisse, coachée pour l'occasion par Bernard Challandes, défiera ce samedi dès 20h l'équipe locale du FC Morat (2e ligue régionale). Outre Chapuisat, on retrouvera sur la terrain de Brehl Jörg Stiel, Alex Frei, Patrick Müller, Christophe Ohrel, Fabrice Borer, Andy Egli, etc. - que du très beau monde. «C'est toujours sympa de rejouer. Le problème avec les années qui passent, c'est la vitesse. On n'avance plus tellement! (Rires)»

«L'équipe sera à la hauteur»

A 46 ans, l'actuel responsable du recrutement d'YB espère vivre un samedi historique. «Ce match contre la Pologne, conclut Stéphane Chapuisat, c'est vraiment un truc où l'on doit passer. Je suis convaincu que l'équipe sera à la hauteur de l'attente qu'elle a envers elle-même. Si la Suisse échoue toute à l'heure, la déception n'en sera que plus terrible.» Entre 1989 et 2004, Chappi avait porté à 103 reprises le maillot de l'équipe nationale et inscrit 23 buts.

Ton opinion