Ségolène Royal: «Chaque fois qu'elle en a l'occasion, Europe 1 me balance des boules puantes»

Actualisé

Ségolène Royal«Chaque fois qu'elle en a l'occasion, Europe 1 me balance des boules puantes»

Ségolène Royal a accusé la radio Europe 1 de lui lancer des «boules puantes», notant que la station appartient au groupe Lagardère comme l'hebdomadaire Paris-Match, contre lequel elle affirme avoir porté plainte pour des «photos volées».

par
fab

«C'est le groupe Lagardère, Paris-Match» or «il y a une radio qui fait partie du groupe Lagardère qui est la radio Europe 1 qui, chaque fois d'ailleurs qu'elle en a l'occasion, me lance des boules puantes, encore ce matin», a dénoncé l'ex-candidate à la présidentielle sur RMC et BFM-TV, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Peu auparavant, Europe 1 avait présenté un sujet sur le thème «la maison Royal serait-elle en péril financier?», affirmant notamment que la présidente de la région Poitou-Charentes était obligée de «réduire la voilure» faute de moyens. C'est à cela que faisait allusion Ségolène Royal en parlant de «boules puantes».

«C'est sur cette radio qu'ils ont prétendu que les photos (de Paris-Match) n'avaient pas été volées», a souligné Mme Royal faisant allusion à des photos publiées par l'hebdomadaire en août la montrant sur un quai de gare avec un homme présenté comme étant son nouveau compagnon.

«Chaque fois qu'il y a une atteinte à ma vie privée je porte plainte»

Europe 1 a «prétendu» que ces photos «étaient complaisantes, que je m'étalais, que je me peopolisais alors qu'ils savent parfaitement, puisque c'est le même groupe de presse, que ces photos ont été volées», a-t-elle ajouté.

Mme Royal affirme avoir porté plainte contre l'hebdomadaire. «Tous les photographes et les journalistes le savent: chaque fois qu'il y a une atteinte à ma vie privée je porte plainte parce que c'est insupportable», a-t-elle affirmé. «Je pense que, comme tout citoyen, j'ai le droit à la protection de ma vie privée et j'entends la faire respecter».

Joints par l'AFP, le groupe Lagardère et Europe 1 n'avaient pas réagi dans l'immédiat. (fab/afp)

Ton opinion