16.10.2020 à 14:03

Hockey sur glaceCharles Hudon: «J’ai senti que Lausanne me voulait vraiment»

L’ancien attaquant du Canadien de Montréal nous a livré ses premières impressions en tant que joueur du LHC. Il fera ses débuts en National League ce vendredi soir face à Zoug.

de
Jérôme Reynard
Charles Hudon a disputé 127 rencontres de NHL avec les Canadiens de Montréal, dont 17 la saison dernière, où il a surtout porté le maillot du Rocket de Laval en AHL (35 points en 46 matches).

Charles Hudon a disputé 127 rencontres de NHL avec les Canadiens de Montréal, dont 17 la saison dernière, où il a surtout porté le maillot du Rocket de Laval en AHL (35 points en 46 matches).

AFP

Le Lausanne HC a officialisé ce vendredi l'engagement de Charles Hudon. Comme annoncé depuis mercredi matin, l'ancien attaquant du Canadien de Montréal (26 ans, 127 apparitions en NHL), surtout aligné par le Rocket de Laval en AHL lors du championnat écoulé (35 points en 46 matches), a signé un contrat le liant pour une saison au club vaudois. Il nous a livré ses premières impressions, avant de prendre la direction de Zoug, où il fera ses débuts sous le maillot des Lions dans la soirée.

Charles Hudon, on vous imagine heureux que ce transfert réalisé dans un contexte particulier ait abouti.

Oui! Et c'est vrai que le week-end dernier a été mouvementé. Avec ma famille, on a volé tout de suite (ndlr: dans la nuit de samedi à dimanche) pour éviter la quarantaine qui entrait en vigueur lundi. Il y avait un risque, puisque rien n'était signé avec Lausanne. Mais au final, tout est réglé et je suis content de pouvoir être sur la glace avec l'équipe.

Vous avez signé un contrat d'une saison, sans clause de libération pour la NHL. Comment l'interpréter?

Ma tête, aujourd'hui, est à Lausanne. On verra ce qu'il en est du futur. Je pense toujours à la NHL. Mais j'avance au jour le jour et là je me concentre sur Lausanne.

De quand datent vos premiers contacts avec Petr Svoboda?

On est entrés en contact un peu avant notre arrivée dans la bulle pour la reprise du championnat de NHL en juillet. J'avais demandé d'attendre de pouvoir y voir plus clair quant à mon futur en Amérique du Nord. Mais Lausanne est une équipe qui m'a parlé dès le début. J'ai senti qu'elle me voulait vraiment. Ça m'a fait du bien d'entendre ça.

Mark Barberio a-t-il joué un rôle dans votre arrivée?

On s'est beaucoup parlé. J'avais joué avec lui à l'époque, à St. John (ndlr: de 2015 à 2017). C'est fun qu'il soit ici. Il va pouvoir m'aider à m'intégrer.

Pourquoi êtes-vous un joueur qui peut performer en Europe?

J'ai déjà joué sur des patinoires de cette dimension lorsque j'étais en junior à Chicoutimi (ndlr: de 2010 à 2014). Ça m'est familier. J'aime avoir la rondelle. En power play, j'aurai plus de temps. Globalement, il y a plus d'espace. On va voir, dès ce vendredi soir. Il va peut-être me falloir un temps d'adaptation, mais je me suis bien senti sur la patinoire cette semaine à l’entraînement (ndlr: depuis mardi).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Robert l aigle

16.10.2020 à 17:00

Lausanne ça monte et ça descend !

Florian

16.10.2020 à 16:45

Pas sûr qu'il remplace Vermin...

Luc

16.10.2020 à 16:10

Il était bon à Laval mais complétement dépassé à Montréal