Chasse à l'homme pour trouver... le père Noël
Actualisé

Chasse à l'homme pour trouver... le père Noël

Le gouvernement du Kirghizistan a ordonné une enquête pour prouver que le père Noël habite dans cette petite république d'Asie centrale.

La semaine dernière, des scientifiques suédois ont affirmé que, pour des raisons pratiques, le père Noël devait vivre dans ce pays.

«L'agence d'Etat du Tourisme a toujours été convaincue que le père Noël habitait à nos côtés, et enfin des scientifiques suédois ont prouvé cet état de fait», a déclaré l'enquêteur en chef de l'Agence d'Etat pour le tourisme, Akbar Djigitov.

«Un gros travail nous attend car le Kirghizistan tient à être reconnu comme la véritable maison du père Noël», a-t-il ajouté, insistant sur l'importance de l'opération.

Les Kirghiz ont jusqu'au 20 décembre pour envoyer tout document susceptible de révéler le domicile du père Noël, une chasse à l'homme qui s'annonce difficile dans ce pays très montagneux où de nombreux villages sont difficiles d'accès en hiver.

«Pendant longtemps, on considérait que le père Noël habitait au pôle Nord, mais maintenant nous savons que pour accomplir son devoir et souhaiter de bonnes fêtes au monde entier, il doit commencer sa tournée au Kirghizistan», a pour sa part rappelé le directeur de l'Agence kirghize pour le Tourisme, Tourousbek Mamachov.

Pour n'oublier personne

Une étude de la société de consultants en ingénierie Sweco avait révélé la semaine dernière que le père Noël devait parcourir la Terre à 5800 km/seconde et faire 2,5 milliards d'arrêts pour que tous les enfants du monde reçoivent leurs cadeaux.

Les scientifiques suédois ont prouvé que c'est en étant basé au Kirghizistan que le père Noël réaliserait tous ses déplacements de façon optimale et perdrait le moins de temps à se déplacer.

Une prime, payée en cadeaux bien sûr, récompensera celui qui trouvera la maison du père Noël, plus connu au Kirghizistan sous le pseudonyme de «grand père Gel». (ats)

Ton opinion