Actualisé 01.04.2008 à 17:46

Chasseurs de têtes pour l'horlogerie

Le manque de main-d'œuvre qualifiée dans l'horlogerie neuchâteloise oblige les recruteurs à développer des services spécifiques.

La société de placement Kelly Services a annoncé hier la création, en partenariat avec l'industrie, d'un concept de recrutement incluant des tests et des compléments de formation, entre autres dans ses succursales de Neuchâtel, de Bienne et de La Chaux-de-Fonds.

Cette initiative intervient dans un contexte de pénurie dans la branche. Le 1er octobre dernier, le groupe de placement de personnel Adecco avait lui aussi lancé un concept d'affaires consacré entièrement au recrutement pour l'horlogerie. A fin 2006, la Convention patronale de l'industrie horlogère avait estimé à 2200 le nombre de personnes à former jusqu'en 2010.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!