Question jurassienne: Chassot offusque le gouvernement bernois
Actualisé

Question jurassienneChassot offusque le gouvernement bernois

Le soutien de la conseillère d'Etat fribourgeoise à la cause autonomiste jurassienne lors de la Fête du peuple a déplu au gouvernement bernois.

Le canton n'entend pas donner une suite à la prise de position d'Isabelle Chassot qu'il qualifie de singulier.

Le canton n'entend pas donner une suite à la prise de position d'Isabelle Chassot qu'il qualifie de singulier.

Dans son discours prononcé lors de la réception officielle de la Fête du peuple à Delémont le 7 septembre, Isabelle Chassot avait souhaité un oui lors du vote sur la Question jurassienne le 24 novembre. Une déclaration qui avait fait réagir le député UDC du Jura bernois Manfred Bühler.

Dans une réponse à son interpellation intitulée «une conseillère d'Etat fribourgeoise souhaite l'amputation du territoire bernois» et publiée mardi, le Conseil-exécutif écrit qu'il a adressé une lettre au Conseil d'Etat fribourgeois pour lui demander de prendre position. Il relève que les déclarations de la future chef de l'Office fédéral de la culture sur l'intégrité territoriale d'un canton voisin ont provoqué des réactions parmi certains membres du Grand Conseil.

Mais le gouvernement estime que cet incident ne risque pas à ses yeux d'affecter les bonnes relations avec les gouvernements des cantons de Fribourg et du Jura. Il constate que les propos de la future ex-conseillère d'Etat fribourgeoise doivent être remis dans un contexte particulier. (ats)

Ton opinion