TPG: Chauffeurs pas obligés de saluer les passagers
Actualisé

TPGChauffeurs pas obligés de saluer les passagers

La direction des Transports publics genevois a demandé à ses conducteurs de dire bonjour dans le micro au moment de leur prise de service. La directive a fait un tollé et a depuis été retirée.

Dire bonjour aux personnes qui voyagent dans son bus ou son tram: c'est ce qu'a demandé la direction des Transports publics genevois (TPG) à ses chauffeurs, début mars. La RTS annonce vendredi que ces derniers ont reçu une directive les obligeant à s'annoncer dans le micro au moment de leur prise de service, dans une volonté de rendre plus convivial le rapport entre les conducteurs et les passagers. Histoire, également, de redorer l'image du transporteur, écornée par plusieurs couacs ces dernières années.

Mais la directive, contraignante, a provoqué une levée de boucliers. Alors qu'elle est courante à Zurich notamment, la démarche n'a pas plu à Genève, où les principaux intéressés s'en sont plaints. La question de l'aisance verbale ou de la timidité de certains est en cause, tout comme le caractère obligatoire du nouveau règlement, explique la RTS. Les syndicats ont donc demandé à la direction de retirer le texte. Ce qu'elle a accepté, reconnaissant même une certaine maladresse dans la diffusion de l'information. Aujourd'hui, les TPG n'obligent plus leurs chauffeurs à dire bonjour, mais les y encouragent tout de même.

(20 minutes)

Ton opinion