Actualisé 24.11.2008 à 19:54

Acquittement plaidé en appel (GE)

Cheikh au ceinturon en sursis

Le cheikh émirien condamné pour avoir frappé un homme avec sa ceinture lestée de métal se dit innocent.

Lundi, en appel, son avocat a plaidé l'acquittement. Si le cheikh admet une altercation avec un client au bar de La Réserve le 19 août 2003, il conteste les coups. Selon l'avocat, la victime est guidée par l'appât du gain. Une version contestée par des témoins neutres qui ont vu le cheikh frapper.

Le ministère public demande donc la confirmation du jugement rendu en première instance, soit 180 jours-amendes à 3000 fr. avec sursis pour lésions corporelles simples.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!