Premier League - 13e journée: Chelsea humilié, Arsenal se rattrape
Actualisé

Premier League - 13e journéeChelsea humilié, Arsenal se rattrape

Chelsea a été humilié par Sunderland 3 à 0, dimanche à Stamford Bridge. De son côté Arsenal s'est imposé sur la pelouse d'Everton, 2 à 0, dimanche lors de la 13e journée.

Bacary Sagna (à g.) a inscrit le premier but des Gunners.

Bacary Sagna (à g.) a inscrit le premier but des Gunners.

Sunderland a crée la sensation lors de la 13e journée de Premier League en allant s'imposer 3-0 sur la pelouse du leader Chelsea. Arsenal, qui a gagné 2-1 à Liverpool contre Everton, revient ainsi à deux points de son rival londonien.

Les spectateurs de Stamford Bridge n'en ont pas cru leurs yeux. Jusqu'ici, en six matches à domicile, Chelsea avait chaque fois gagné et n'avait pas encaissé le moindre but. Mais cette fois, les Blues de Carlo Ancelotti n'y étaient pas, et Sunderland n'a rien volé. Onuoha (45e), Gyan (62e) et Welbeck (87e) ont offert aux Black Cats un succès inespéré et mémorable.

Les trois points pris à Goodison Park, s'ajoutant à ceux glanés à Wolverhampton (2-0) en milieu de semaine, permettent aux «Gunners» de sauter Manchester United et de s'installer en deuxième position (26 points), à deux points de Chelsea, qui reçoit Sunderland dimanche après-midi.

Les Londoniens ont fait la différence grâce à des buts de Bacary Sagna (36) et de Cesc Fabregas (48) avant de résister en fin de rencontre à une très forte pression des «Toffees», revenus au score grâce à l'Australien Tim Cahill (89).

Le défenseur latéral français, bien servi en retrait par Arshavin, a fusillé le gardien d'un tir puissant dans la lucarne dans un angle fermé. Il s'agissait seulement de son deuxième but en quatre saisons en Angleterre.

Peu après la mi-temps, le capitaine espagnol des «Gunners» a aggravé le score de près, à la conclusion d'une belle combinaison avec Denilson et Chamakh.

Arsenal aurait pu se mettre à l'abri à l'heure de jeu, Samir Nasri échouant sur le gardien après une superbe percée de près de 50 mètres balle au pied.

Quelques secondes plus tard, Chamakh, à bout portant, se débrouillait pour mettre au-dessus.

Les hommes d'Arsène Wenger ont réussi une excellente opération car Everton était en pleine phase ascendante après sept matches sans défaite.

L'autre club de Liverpool, qui compte aussi deux Français dans ses rangs, Louis Saha, très souvent dangereux en pointe, et le défenseur Sylvain Distin, aurait d'ailleurs pu être mieux récompensé de ses efforts.

Il a fallu un grand Lukas Fabianski - décidément irrégulier dans les buts puisque c'est lui qui avait commis la bourde fatale dimanche dernier contre Newcastle - pour conserver le résultat. (afp)

Ton opinion