Football: Chelsea toujours imbattable, le Bayern tranquille
Publié

FootballChelsea toujours imbattable, le Bayern tranquille

Les Londoniens et les Bavarois se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Champions League, en confirmant leurs victoires de l’aller contre l’Atlético de Madrid (2-0; aller 1-0) et la Lazio (2-1; 4-1).

par
Sport-Center
Yannick Ferreira-Carrasco n’a pas obtenu de penalty et le match a basculé.

Yannick Ferreira-Carrasco n’a pas obtenu de penalty et le match a basculé.

AFP

L’Atlético de Madrid avait pris la rencontre par le bon bout, à Stamford Bridge. Mais les Espagnols, qui avaient été obligés de recevoir en Roumanie au match aller, ont en plus été handicapés par une décision arbitrale douteuse, à la 24e minute. Carrasco avait été retenu par le maillot dans les 16 mètres par Azpilicueta, mais ni l’arbitre M. Orsato, ni l’arbitre-vidéo n’ont cru bon de siffler un penalty et d’expulser ainsi le défenseur espagnol.

Jolies revanches

C’en était trop pour des «Colchoneros» vaincus 1-0 à l’aller sur un improbable retourné de Giroud, alors qu’ils avaient pourtant pris le meilleur départ dans ce match. Sept minutes après l’incident dans la surface londonienne, ils ont été crucifiés par une contre-attaque d’école du trio si critiqué Havertz-Werner-Ziyech, converti en but par ce dernier. Les «Blues» ont ensuite maîtrisé la rencontre et n’ont plus tremblé, d’autant plus que Savic a été expulsé pour un coup de coude en fin de rencontre et qu’Emerson a scellé le score à la 94e

Chelsea jouera ainsi les quarts de finale de la «C1» pour la première fois depuis sept ans. C’est un joli rebond pour son entraîneur Thomas Tuchel, viré du PSG il y a moins de trois mois. Depuis qu’il a pris les commandes de la formation chère à Roman Abramovitch, le coach allemand a enchaîné 13 rencontres sans en perdre une. Sa formation fait partie des huit meilleures du continent et est remontée à la quatrième place de Premier League.

Le Bayern tranquille

Quand on est le «Rekordmeister», il n’y a pas de petits matches, même quand on a gagné 4-1 en déplacement lors du match aller. Alors Hans-Dieter Flick, le coach bavarois, a aligné quasiment son équipe type au retour, à la surprise de tous. Seul son portier Neuer a eu droit à une soirée de repos. Autant dire que ça n’a pas aidé à raviver un suspense déjà mort et enterré trois semaines plus tôt au Stadio Olimpico…

Le Bayern Munich a fait un travail sérieux, sans trop se fatiguer non plus. Il a en plus bénéficié d’un joli cadeau de la part de son adversaire du soir, sous la forme d’une faute largement évitable d’Acerbi sur Goretzka, à la suite d’un corner venu de la gauche. Lewandowski n’est pas du genre à refuser ce genre d’offrande et le Polonais a transformé le penalty avec son saut de cabri habituel (33e), pour son 73e but dans la compétition. Choupo-Moting a corsé l’addition à la 73e et le but de Parolo de la 82e n’a pas changé grand-chose à l’affaire.

Ton opinion