Procès en Savoie: Chenil de l'enfer: sursis requis contre 2 soeurs
Actualisé

Procès en SavoieChenil de l'enfer: sursis requis contre 2 soeurs

Une association de défense des animaux a mis au jour un élevage de chiens maltraités en janvier dernier. Le procès des propriétaires du chenil, deux soeurs, s'est ouvert jeudi.

par
cga

Vidéo de la saisie des animaux le 28 janvier 2011. (source: One Voice)

En janvier 2011, l'association de défense des animaux One Voice avait découvert, près de Jarrier, en Savoie, une soixantaine de chiens et trois ânesses qui s'entassaient dans un chenil.

Certains animaux croupissaient dans des caves, sans eau, sans nourriture ni litière. Des sacs-poubelle gisaient à même le sol. A l'intérieur de ces sacs, l'horreur: des foetus morts et des cadavres de chiens adultes ont été retrouvés.

Les chiens mangeaient des cadavres

Les propriétaires des lieux, deux sœurs, sont jugés depuis jeudi à Albertville. Elles ont reconnu avoir parfois donné à manger aux chiens survivants des cadavres. Les soeurs sont poursuivies pour «sévices graves ou actes de cruauté» sur des animaux, «exploitation d'une installation sans autorisation», «détention de cadavres sans les avoir remis au service d'équarrissage» et «exercice illégal de la médecine vétérinaire».

Sursis requis

Le procureur d'Albertville a requis trois mois de prison avec sursis à l'encontre des deux soeurs. Il demande également qu'elles payent une amende de 500 euros. La justice s'est prononcée en outre pour une interdiction d'exercer un métier ayant un rapport avec les animaux ou même de détenir des bêtes.

Enfin, le procureur a demandé que les chiens retrouvés restent confiés à l'association. Murial Arnal, présidente de One Voice, a déclaré à 20 minutes online «être satisfaite» des réquisitions. Elle s'est également «réjouit à l'idée que les chiens puissent bientôt être adoptés définitivement par les familles au sein desquelles ils sont en train de se reconstruire.»

Le verdict est attendu le 12 décembre prochain.

Une semaine avant la saisie des chiens le 28 janvier 2011, un enquêteur de One Voice avait filmé les conditions d'élevage des chiens en caméra cachée

Ton opinion