Cher, le festival? Nos bons plans
Actualisé

Cher, le festival? Nos bons plans

5 fr. l'eau, 4 fr. la bière: mais vivre au MJF sans trop dépenser, c'est possible. Mode d'emploi.

Une soirée passée au Montreux Jazz Festival allège sérieusement un porte-

monnaie. Un fait inéluctable? Pas tout à fait. Le festivalier économe et malin peut tirer facilement son épingle du jeu.

Les voyageurs en provenance de la gare peuvent faire une première halte au shop voisin pour y acheter leurs consommations quelques francs ou centimes de moins que sur le site. Ils sont d'ailleurs nombreux les soirs de week-end à en profiter. Affalés sur la pelouse de la scène du parc Vernex, les pique-niqueurs sont en outre tout à fait tolérés.

Une fois sur place, il faut ruser autrement. «Moi, je traverse la route, et je vais à la station-service», confie un festivalier près de ses sous. Au premier abord, le tarif des boissons sur le site (4 fr. les 2,5 dl de bière, 5 fr. les 5 dl d'eau et 19 fr. les 5 dl de vin du festival) peut faire grimacer un peu. Mais, c'est sans compter sur les longues «happy hours» (deux minérales ou deux bières pour le prix d'une) mises en place au bar-pub devant le Miles Davis Hall de 18h à 21h, puis au bar inférieur du Jazz Café de 21h à 22h. Trois heures durant lesquelles le festivalier peut étancher sa soif à bon marché.

Les cafés, eux, sont servis pour la somme raisonnable de 3 fr. tout le temps dans le hall principal. «C'est une idée préconçue que le festival est cher», regrette David Torreblanca, responsable des bars et des stands. En plus les serveurs ne vous laisseront pas mourir de soif, si vous êtes déshydraté et dépouillé. Sur six bars testés par «20minutes», cinq ont accepté en souriant de servir gratuitement un verre d'eau du robinet.

Carole Pantet, Montreux

Ton opinion