Vaud: Cher payée, la case postale!
Actualisé

VaudCher payée, la case postale!

La Poste veut facturer 240 fr. par an la boîte pour un habitant d'un village où elle a fermé son office.

par
fnt

Comme les paiements aux guichets et le trafic du volume de colis et lettres envoyés ne cessent de baisser, La Poste rationalise. En fermant par exemple ses offices dans des villages et certains quartiers en ville. C'est le cas de Pompaples, depuis 2012. Une agence a pris place désormais au sein d'un magasin Denner, où des cases postales sont proposées juste à l'extérieur.

Un retraité de ce village, qui vit en dehors de la «zone de distribution régulière», a demandé à bénéficier d'une case postale. La Poste lui demande pour cela 240 fr. par an, comme le dévoile «24 heures» vendredi. Ce service n'est pas gratuit, car non seulement il souhaite bénéficier ainsi d'un lieu supplémentaire de distribution, en plus de sa boîte aux lettres privée, mais surtout il ne reçoit pas suffisamment de courrier chaque jour. On lui propose ainsi une case Extra, et non Basis (gratuite). La Poste explique à «24 heures» qu'il devrait recevoir au mois cinq envois quotidiens ou 25 hebdomadaires afin qu'on ne lui facture rien.

Le retraité dit trouver cela absurde, car non seulement ça oblige les facteurs à perdre leur temps pour compter les envois de chacun, mais en plus il estime qu'avec cette case, il permet ainsi à la Poste de ne pas aller le livrer en zone dite de distribution régulière.

Ton opinion