FIA-WTCC au Maroc: Chevrolet réalise le doublé, Alain Menu reste sur la touche
Actualisé

FIA-WTCC au MarocChevrolet réalise le doublé, Alain Menu reste sur la touche

La manche marocaine du Championnat du monde FIA des voitures de tourisme, le FIA-WTCC, s'est terminée sur deux victoires du team Chevrolet. Une double première pour ce team d'usine, puisque ce n'était que la troisième sortie de la Cruze, qui remplace la Lacetti dans ce championnat.

par
Jacqueline Favez
Marrakech

Parti en pole de la première course, le Britannique Rob Huff a fait le nécessaire, notamment au premier virage souvent synonyme de «bouchons» et de touchettes, pour garder la tête de la course et ne plus la lâcher jusqu'à la fin, malgré l'immense pression mise sur lui par ses poursuivants. Tous à bord de Seat Leon TDI, ceux-ci étaient visiblement mieux armés lors des reprises après les gros freinages imposés par ce circuit ultra-rapide. Mais ni Gabriele Tarquini (It), ni Jordi Gené (Esp), ni Yvan Muller (F), le champion du monde en titre, ni Tiago Monteiro (Por), n'ont réussi à faire flancher le jeune Anglais.

Derrière, le Suisse Alain Menu, parti de la 10e place, a réussi un départ-canon qui lui a permis de se positionner 7e, rang qu'il a tenu jusqu'à l'arrivée de cette première course, le troisième pilote Chevrolet, l'Italien Nicola Larini, terminant 6e.

L'opération, pour le Genevois, n'était donc pas si mauvaise car, selon le règlement du WTCC, les huit meilleurs de la première course s'élancent dans l'ordre inverse des positions pour la seconde manche. C'est donc du 2e rang qu'Alain Menu a pris le départ, sous un soleil de plomb. Donnant la chasse à l'Allemand Jorg Muller (BMW), le Genevois a d'emblée perdu un rang. «J'ai freiné un poil trop tard et j'ai dû tirer tout droit dans une des chicanes», raconte Alain Menu. Doublé par son coéquipier Nicola Larini, les voitures se sont ensuite alignées derrière la voiture de sécurité. Au re-départ, le Genevois s'est rapproché de son coéquipier et, alors que le leader commettait une erreur, il a pu entamer une manœuvre de double-dépassement. Mais Larini ne l'a pas aperçu à côté de lui et l'a envoyé valser dans les pneus, réduisant à néant tout espoir du Genevois, qui a dû rentrer au stand pour réparer avant de reprendre la piste. «On peut dire que je n'ai pas de bol, résume Menu. Mais bon, je suis content pour Nick, dont c'est la première victoire. Mais je suis déçu pour moi.»

Du côté du jeune pilote marocain Mehdi Bennani, il a réalisé une magnifique performance ce week-end en terminant deux fois 10 e, et premier des pilotes indépendants dans le première course. Un résultat qui va peut-être lui permettre de disputer d'autres manches du WTCC. Lequel, après son escapade marocaine, après le Brésil et le Mexique, va regagner l'Europe: dans quinze jours, c'est à Pau, en France, que les pilotes de ce championnat du monde sont attendus.

Ton opinion