Royaume-Uni/Etats-Unis: Chez Virgin, les vacances sont illimitées
Actualisé

Royaume-Uni/Etats-UnisChez Virgin, les vacances sont illimitées

Richard Branson a décidé de laisser ses employés prendre autant de congés qu'ils le souhaitent. Si l'initiative peut faire rêver, elle n'est en réalité pas si généreuse que cela.

par
joc
Richard Branson est convaincu que son idée boostera la créativité de ses employés.

Richard Branson est convaincu que son idée boostera la créativité de ses employés.

Les employés du groupe Virgin peuvent sabrer le champagne: ils ont désormais le droit de prendre autant de vacances qu'ils le désirent. Pour l'heure, cette mesure prise par Richard Branson s'applique à environ 160 employés des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Elle pourrait s'étendre à l'ensemble des collaborateurs (40'000) si l'expérience est convaincante.

«Prenez des vacances quand vous voulez. Prenez autant de vacances que vous voulez. Nous n'allons pas surveiller combien de congés vous vous octroyez», a assuré Richard Branson sur CNN. Confiant, le milliardaire part du principe que ses employés ne prendront des vacances que quand ils seront à jour avec leur travail. Il n'est pas inquiet pour la prospérité de son entreprise, ni pour la carrière de ses collaborateurs. Au contraire, il espère booster leur créativité et attirer de jeunes talents.

Employés déstabilisés par le manque de règles

«Traitez les gens comme des êtres humains, donnez-leur de la flexibilité et je ne pense pas qu'ils en abuseront. Et ils feront leur travail», estime le patron de Virgin sur son blog. Cette façon de faire n'est pas nouvelle, puisqu'elle est déjà appliquée chez Netflix, notamment. En apparence, l'idée fait rêver. Mais selon certains experts, la proposition du milliardaire n'est pas si généreuse qu'il n'y paraît.

Le manque de règles claires peut en effet entraîner une pression sur l'employé, qui aura alors plutôt tendance à prendre moins de vacances que d'habitude. «Les gens s'absentent moins souvent parce qu'ils ne savent pas trop si cette mesure est un geste envers eux ou s'il s'agit d'une opération de relations publiques», estime Lotte Bailyn, professeur à la Sloan School of Management (Massachusetts). L'experte explique au «Huffington Post» qu'en l'absence de repères, l'employé va se tourner vers un supérieur pour lui demander son avis.

Une méthode applicable à certaines sociétés

Bruce Elliott, manager à la Society for Human Resource Management (une association américaine de pros de la gestion des ressources humaines), est plus partagé. Il estime que des vacances illimitées peuvent avoir un effet positif sur certaines entreprises fonctionnant sur le développement de projets.« Les employés peuvent alors se dire qu'une fois qu'ils ont terminé un dossier, ils peuvent prendre congé avant de commencer le prochain», explique l'expert.

Une manière de faire qui, selon lui, ne marcherait cependant pas dans une société travaillant plutôt «au jour le jour»: «Dans un bureau où le travail est quotidiennement similaire, il est plus difficile pour les collaborateurs de décider eux-mêmes si et quand ils méritent de prendre des vacances», estime l'expert. Et Virgin dans tout ça? «Si le groupe est transparent à propos de ses attentes envers ses employés, alors oui, cela peut être un succès», pronostique Bruce Elliott.

Ton opinion